Test :
Woander
Par Parkko

Temps joué : 2 h


Introduction

Le test de Woander s'annonce compliqué. J'ai déjà testé plusieurs jeux de plateforme où j'ai exploré tous les différents niveaux de chaque jeu. Or, là, je n'ai pas pu terminer le jeu malgré ma bonne volonté, allant même jusqu'à télécharger une version où certaines lourdeurs du gameplay étaient enlevées. Malheureusement pour l'auteur, je me vois cependant dans l'obligation de noter la version présentée aux Alex d'Or, qui sera marquée par un énorme problème : le fait de proposer un jeu quasiment injouable.


Awards généraux et spécifiques

Meilleur Univers (Note : n/a)

Le jeu ne participe pas à cette catégorie.

Meilleure Narration (Note : n/a)

Le jeu ne participe pas à cette catégorie.

Meilleur Gameplay (Note : 1,5/5)

Malheureusement pour l'auteur je ne peux pas tenir compte de la version actualisée à laquelle j'ai joué. Je me vois obligé donc de reparler du fait que son jeu reste beaucoup trop difficile, et ce dès le premier niveau, pour ne pas dire dès le tutoriel.
Je fais encore des frissons à l'idée de sauter de cordes en cordes, chose quasiment impossible (surtout quand 4 cordes s’enchaînent).

Je dois dire que la difficulté est beaucoup trop poussée, le jeu est extrêmement punitif et dissuasif pour le joueur. Autant je suis un joueur qui rage à fond, autant je suis pas du genre à me décourager quitte à refaire cinquante fois un passage jusqu'à y arriver, ce que j'ai fait dans les autres jeux de plateforme proposés. Mais là, trop c'est trop. Devoir s'agripper à un mur et depuis ce mur là sauter à l'exact endroit qu'il faut pour atterrir de l'autre côté sans toucher les piques du bas et sans toucher le mur du haut qui nous fait tomber sur les piques justement... tout est comme ça en fait un peu.
Alors que le jeu propose un gameplay super varié, on peut nager, sauter, grimper sur les murs, se balancer, et même faire des courses de voiture. Le jeu propose plein de passages secrets également.


Et puis il y a quelque chose qui est encore plus décevant, c'est le fait que le joueur est souvent obligé de faire des choix "au hasard". Ne trouvant pas parfois le chemin il est obligé de "sauter dans le vide", de "se laisser tomber", de "se laisser noyer" pour voir si le chemin n'est pas par là... et c'est parfois le cas, se demandant pourquoi l'auteur pense que le joueur va ressentir un quelconque plaisir à remettre en cause le chemin qu'il a déjà parcouru juste sur une question de hasard : est-ce bien là que je dois me laisser tomber ou y a-t-il des piques sous moi que je ne vois pas ?

L'auteur doit vraiment remettre en question ce choix là, qui est, à mon avis, complètement injuste et improductif pour son titre.

Meilleurs Graphismes (Note : 3,5/5)

J'ai apprécié les différents univers et mondes que j'ai pu voir. Malheureusement je n'ai pas pu voir les cinq univers, n'étant pas allé assez loin dans le jeu, mais c'est appréciable de voir des endroits marqués visuellement.
Le jeu propose une 2D rappelant les premiers jeux de plateforme sortis sur Nintendo par exemple, et l'environnement est plutôt agréable à l'oeil. On distingue assez bien où on peut aller, où on ne peut pas aller, ce qui n'est pas toujours le cas dans les jeux de plateforme.

Le tout propose donc un côté rétro parfaitement assumé qui correspond tout à fait au genre du jeu. Mais en ajoutant parfois des moments un peu plus forts visuellement, tels que les parties en voitures, accessibles par une sorte de vortex, souvent caché et difficile d'accès.

Quant au reste, l'auteur a fait un travail tout à fait cohérent quant à l'univers visuel. Juste quelques choix me semblent un peu discutables, comme la surabondance d'éléments perturbateurs pour le joueur (il y a parfois des animaux dans le jeu qui ne sont pas des monstres ou alors des choses qui tombent du ciel mais qui ne sont pas dangereuses...). Peut-être que l'auteur, en voulant trop lécher son environnement, en fait un poil trop.

Meilleure Ambiance Sonore (Note : 3,25/5)

Ici, je compte parler plutôt de l'ambiance sonore avec les différents effets que les musiques, tant, ce qui est marquant, est le choix fait par l'auteur à ce sujet là.
Commençons tout de même par les musiques, qui sont, sans grandes surprises, ce qu'on peut attendre d'un jeu de plateforme. L'auteur aurait pu, à mon avis, prendre plus de risques et proposer quelque chose d'un peu plus rythmé et punchy, ici rien de bien surprenant dans l'OST, qui illustre plutôt l'environnement proposé, mais sans grande folie ou originalité.

Alors que, pour le coup, l'auteur fait un vrai choix original avec ses effets sonores en prenant le parti pris de faire parler son personnage lorsqu'il rencontre des monstres, lorsqu'il voit des obstacles, lorsqu'il meurt... souvent sous la forme humoristique.
C'est un choix qui pourra surprendre, voire agacer certains joueurs, et qui est parfois un peu pénible, en effet, mais qui a le mérite de proposer quelque chose de différent et de finalement plutôt malin, et que l'auteur utilise à bon escient, ne faisant pas dans la surenchère. Ouf, le personnage parle, mais pas trop souvent non plus !

Meilleures Ressources Originales (Note : 3,5/5)

Voici ce qui est noté sur la fiche de jeu de Woander, quant aux ressources originales:

Graphismes originaux : Tous
Musiques originales : Toutes
Effets sonores originaux : Un peu

Je ne peux que féliciter l'auteur pour le travail accompli, surtout que les environnements visuels sont assez agréables à l’œil et forment un tout cohérent. Cela donne un vrai plus à son jeu, proposant ainsi quelque chose de novateur et non pas des décors déjà vus et déjà exploités par le joueur.
Je suis un peu moins fan de son travail sur les musiques, dont certaines sont un peu agaçantes, et qui peinent un peu à sortir du lot et à proposer quelque chose de plus fou et de plus imaginatif.

Mais, peu importe, les deux aspects réunis permettent tout de même de jouer à un jeu proposant un environnement à la fois visuel et sonore original et novateur, ce qui est toujours un plus pour le joueur, et qui ici permet donc de s'amuser dans quelque chose de nouveau. Pour un jeu de plateforme, cela représente une opportunité intéressante, et l'auteur propose des ressources de qualité, chose qui mérite donc d'être soulignée.


Conclusion (Note totale : 2/5)

Difficile que de noter un jeu qui est pratiquement injouable dans sa version proposée aux Alex d'Or. Il m'a fallu prendre une version plus récente pour pouvoir le découvrir et l'explorer, mais, comme précisé en introduction, je suis dans l'obligation de m'en tenir à la version, plus ancienne, indiquée par l'auteur.

Le jeu témoigne pourtant d'un travail sérieux et conséquent de la part de l'auteur, qui propose ici des ressources originales, donnant ainsi au joueur un environnement intéressant, particulièrement sur le plan visuel.
Mais, tout ceci est malheureusement éclipsée par les gros problèmes de gameplay. Gameplay qui a pourtant des bonnes idées, telles que proposer des passages un peu secrets, des modes un peu différents mais qui échoue complètement dans sa phase "d'exploration".
En effet, sans revenir sur la difficulté excessive du jeu, et ça, dès les premiers niveaux, je ne peux, honnêtement pas, valider un jeu qui demande au joueur de tout le temps chercher son chemin, et de devoir parfois prendre le risque de mourir en sautant dans le vide ou autre pour savoir s'il est sur le bon chemin ou non. Un jeu de plateforme ne doit pas s'en remettre au hasard et doit au contraire valoriser un joueur persévérant. Ici, tout semble punitif, et le joueur ne s'amuse pas. C'est, de ce fait, la chose qui prime, malheureusement, pour Woander.


Remarques diverses

Quelle note donneriez-vous à ce test ?

Ce test est-il bien rédigé, compréhensible, complet, respectueux ?

Vous devez être connecté sur le site pour mettre une note !