Test :
Version Fille - Chapitre 7
Par Elogio

Temps joué : 1 h


Introduction

Je n'avais jamais joué à Version Fille mais j'avais déjà entendu parler de ce projet. Notamment pour son humour clivant.
Après avoir joué à ce chapitre je pense me situer du côté de ceux qui adhèrent, autant à l'humour qu'au jeu lui-même.
Je note quand même qu'il s'agit d'un jeu qui aurait mérité de participer dans sa version complète pour être moins clivant... Mais c'est tant pis, je vais devoir me contenter de ce 7ème chapitre.

NB: même en essayant d'avoir plusieurs fins (j'ai eu "abandon" et "neutre") mon temps de jeu n'a pas atteint 1h30 comme indiqué sur la fiche. Ce n'est pas un problème mais je pense que le créateur du jeu a surestimé le temps de jeu.


Awards généraux et spécifiques

Meilleur Univers (Note : 3,5/5)

D'un côté j'aime beaucoup ce qu'on nous présente ici et d'un autre côté je suis frustré par certaines choses.

Ce que j'apprécie c'est qu'on comprend. Oui le jeu est intitulé "Chapitre 7" mais il ne faut pas être particulièrement diplômé pour comprendre que le quatuor de filles doit retrouver une pierre magique dans un donjon.
Alors c'est vrai qu'on ne sait pas trop qui elles sont et qu'on ne comprend pas trop dans quel univers on est tombé au début du jeu. Mais finalement tant qu'on saisit bien les enjeux il n'y a pas de problème.
Plus le jeu avancera et plus l'univers se laissera découvrir. C'est vraiment agréable de rentrer de suite dans le vif du sujet sans contextualisation qui nous noie sous des informations vite oubliées!

Cela dit, même si on finit par cerner l'univers, on a parfois des références aux chapitres précédents.
Là où le jeu aurait pu se contenter d'y faire allusion (comme c'est fait avec cette fameuse guerre dont tout le monde parle) il vient parfois briser le 4ème mur ("je croyais que c'était fini depuis le chapitre 5" par exemple).
Ces références sont un peu perturbantes pour moi qui découvre l'univers avec ce chapitre.
Autant je ne trouve pas qu'on ait besoin d'avoir joué aux précédents chapitres pour comprendre car les informations arrivent par petites touches et qu'on distingue rapidement ce qui est une blague et ce qui est une information sérieuse.
Autant, je me sens un peu exclu dans ces moments car il me manque la référence. Peut-être que ne pas briser le quatrième mur et se contenter de la référence serait préférable, ça permettra aussi à tout le monde de bien saisir de quoi on parle même si ça reste allusif. Et ceux qui ont joué aux chapitres précédents seront contents de comprendre là où ça intriguera peut-être les autres.
Je reste vraiment convaincu que briser le 4ème mur n'en vaut pas la peine ici.

Malgré ça, l'univers se laisse plutôt bien découvrir. Je regrette de ne pas avoir pu saisir toutes les références (mêmes celles qui ne brisaient pas le 4ème mur), je pense à la fin "abandon" avec le personnage encapuchonné et son acolyte qui sortent de nulle part et ne sont pas présentés. Je n'ai pas très bien compris ce qu'ils voulaient ni leur rôle ici.
Sinon, les autres personnages aux personnalités fortes sont suffisamment présents pour qu'on arrive à les cerner sans avoir besoin de background.
On comprend de mieux en mieux qui sont ces personnages au fur et à mesure des discussions, une façon plutôt bien menée de ne pas nous bombarder dès le début du jeu en présentations. Je ne sais pas si c'est voulu ou si c'est la conséquence de la séparation de ce chapitre et des 6 précédents mais dans tous les cas je trouve ça plutôt efficace.

Un petit regret pour finir: le jeu aurait mérité de participer en entier. Je le redis et je le redirai mais je suis vraiment désolé qu'il soit si court. Un condensé de tous les chapitres aurait été génial pour ne perdre personne en route et faire apprécier encore plus ceux qui sont rentrés dedans!...
Reste imperméable la notion de RPG dans le RPG qui a du être détaillée dans d'autres chapitres. C'est un détail car très peu évoqué mais c'est dommage et intriguant (pas dans le bon sens cette fois).

Meilleure Narration (Note : 4,5/5)

Une narration qui va diviser mais que j'ai trouvé vraiment excellente, tant sur la forme que sur le fond.

Pétronille qui rencontre Dieu au début était un moment à la fois incompréhensible et illogique, je suis très rassuré de voir qu'il s'agissait d'une histoire racontée par celle-ci, des bobards cramés à 10 kilomètres mais du coup c'est sympa et amusant.
(NB: j'ai laissé cette remarque que je m'étais faite en jouant mais vous verrez plus bas ce que j'en pense vraiment.)

J'aime beaucoup l'humour du jeu.
Le parti pris d'être très franc et honnête fait du bien. Le jeu est décomplexé et ça fait plaisir. Au diable la bien-pensance, ici les personnages rigolent de ce qu'ils veulent et disent ce qu'ils pensent!
Merci pour ça, c'est très frais et agréable à jouer!

Les questions existentielles de Pétronille et les réponses terre-à-terre (et parfois assez violentes) qui lui sont faites participent à cette ambiance décontractée.
Personnellement ça ne m'a pas toujours fait rire mais je salue la proposition d'être toujours décomplexé quitte à vexer ou heurter les plus sensibles... Le jeu assume son "-16" et je reconnais qu'il est effectivement préférable de ne pas le laisser dans toutes les mains... Mais ce n'est pas un défaut de cibler un public, c'est un choix que je trouve assumé et maîtrisé ici car le jeu n'en déroge jamais, c'est bien!

Il y a quelques fautes de temps en temps, sur l'ensemble des textes c'est vraiment rien mais c'est dommage.
Surtout que la plupart du temps c'est juste un "s" manquant ou un mot oublié, vraiment rien de grave.
Une petite relecture devrait permettre de nettoyer les dialogues!

Le fait qu'on nous donne plein d'astuces pour faire le donjon alors qu'on a un pass pour aller directement au boss de fin était assez étonnant...
Et puis on a eu un moment comique assez réussi qui nous a forcé à mener seul la fin de la mission et tout est devenu clair d'un coup.
C'est vraiment un ressenti global que j'ai avec ce jeu: ce qui semble bizarre au début fait sens par la suite.
Une narration assez intelligente qui pose les choses quand tu crois ne pas en avoir besoin avant de te laisser te débrouiller plus tard.

Autant les dialogues envoient bien comme il faut, autant je trouve parfois la mise en scène décevante car trop minimaliste.
Si les personnages se déplaçaient un peu plus ça serait vraiment génial car on aurait de vraies scènes dynamiques.

La séquence émotion avec la mère qui rejette sa fille est assez forte.
Comme tout le jeu était très comique jusque là c'est vraiment marquant d'avoir juste de l'émotion et de la tristesse, sans humour.
C'est comme si le jeu préparait ce dénouement... Bien joué.

J'ai essayé la seconde fin après ça.
Et là j'ai un peu mindblow.
Je retire ce que j'ai dit sur les bobards du début, c'est plein de sens et vraiment triste...

Donc au final j'ai eu "fin abandon" et "fin neutre". Est-ce qu'il y a une fin joyeuse?

Meilleur Gameplay (Note : 3,5/5)

Le jeu ressemble plus à un bonus permettant de comprendre Pétronille pour les fans de l'univers qu'à un jeu à part entière.
Du coup le gameplay est assez limité car le jeu se concentre sur cette petite histoire.

Néanmoins, il y a un donjon qu'on nous vante comme super difficile.
On regrettera peut-être que la difficulté de celui-ci n'ait pas été un tout petit peu plus élevée, pour avoir vraiment du défi. Car pour le coup il n'y a pas réellement de dangers après avoir été autant averti de boire de l'eau et de chercher les cascades...
Le changement de caméra à l'intérieur du donjon est inattendu, ça m'a un peu perdu sur le coup.
Mais au final on s'y fait et c'est très intéressant. On en regrette presque le retour à la normale!
Autre bon point: la barre indiquant la vie dans le coin de l'écran. Ça évite de faire des allers-retours dans le menu pour voir sa vie, c'est pratique donc merci bien.

Cela me permet une transition vers un reproche que je fais au jeu: le menu est inutile.
À part pour boire l'eau récupérée en ville ou dans le donjon ça ne sert à rien d'aller se promener dans le menu.
Il y a des cristaux de sauvegarde donc on aurait même pu envisager de bloquer ainsi l'accès aux sauvegardes depuis le menu.
Si un bouton pouvait faire boire l'eau ça aurait été parfait car on aurait pu envisager de supprimer un menu trop classique de RPG Maker qui n'est ni joli, ni utile.
Encore une fois, j'aurais pu le pardonner au jeu s'il s'était présenté en entier car je me doute que ça aurait été plus utile dans d'autres chapitres (enfin j'imagine). Toujours ce même reproche qui découle sur pas mal de problèmes au final...
Il y a quelques autres points de gameplay que je vais évoquer dans les parties "Graphismes" et "Ambiance Sonore".

Meilleurs Graphismes (Note : 4,25/5)

Au début de la partie jouable, je pensais qu'il fallait vraiment aller boire du jus de fruits... dans l'auberge! Du coup j'ai un peu tourné en rond...
La ville est très jolie, très bien mappée, on regrette presque cette pluie incessante même si c'est le charme du lieu paraît-il.
On a envie de découvrir toutes les blagues donc le grand nombre de PNJ n'est pas un problème.
On finit d'ailleurs par trouver le vendeur de jus (à côté de l'auberge... quel idiot je fais... mais j'aime bien ne pas suivre les chemins logiques pour explorer un peu).

La ville est vraiment très animée, elle fait très vivante.
Dommage que tout ne soit pas disponible dans ce chapitre, c'est un peu frustrant.

L'animation de l'ascenseur était inattendue, je ne pensais vraiment pas avoir toute une partie de la map qui descendrait/montrait avec nous... Très bien réalisé!

Les trois petits points noirs ne s'accordent pas très bien avec le reste du jeu.
Sans être dispensables, je dirais qu'ils mériteraient au moins d'être changés pour ne pas faire "tâche".

Visuellement le donjon est une partie du jeu un peu plus custom que le reste, c'est très bien fait et l'ambiance reste malgré tout plutôt similaire au reste. Tout s'accorde, c'est joli, c'est bien.

Aussi, l'écran titre est bien sobre, un peu triste... Je ne suis pas sur qu'il soit très représentatif de ce chapitre...

Beaucoup de petites choses par-ci par-là... Pour résumer je trouve que le jeu est très beau, tout le monde sera plus facilement d'accord sur ce point que sur le reste. Le mapping est soigné sans en faire des tonnes. Certaines utilisation des tilesets sont même plutôt originales (notamment avec le mélange d'éléments steampunk et moyenâgeux). C'est joli et inventif, banco!

Meilleure Ambiance Sonore (Note : 4/5)

Quand on utilise la boîte à musique, j'ai été impressionné honnêtement!
Tous les personnages entrent en transe, changent de dialogues, les références pleuvent, l'écran devient saturé de rouge, de la fumée sort des espèces de cheminées...
C'est très amusant et en même temps c'est bien réalisé, un concept réussi donc.
Cette ambiance rock/métal (je sais pas trop, my bad) pousse encore plus loin le côté complètement déjanté du jeu, j'adore!

La musique de la ville est vraiment géniale, je m'en suis rendu compte à la fin "abandon" quand tout devenait triste car je n'avais plus le rythme en tête... Un vrai manque dans un moment difficile pour Pétro...

Que dire aussi de la musique du combat entre Fille Bleue et Fille Steampunk (oups les noms)? C'est inattendu, en même temps comment savoir à l'avance ce que le jeu va proposer? C'est tellement original et déjanté, tout peut arriver!

J'ai beaucoup aimé la diversité musicale du jeu. Je regrette que l'écran titre (au visuel bien tristounet à côté du reste encore une fois) n'ait pas non plus une meilleure musique. On retient bien les musiques des écrans titres je trouve, même si on n'y reste pas longtemps, une petite mélodie qui marque et qui revient pourquoi pas dans le jeu ça fait toujours de l'effet.

Meilleures Ressources Originales (Note : n/a)

Malgré la partie visuelle du donjon qui a l'air totalement custom, l'ensemble des ressources musicales et la majorité du reste des graphismes n'ont pas été créé pour le jeu donc je ne l'évalue pas dans cette catégorie.


Conclusion (Note totale : 4/5)

C'est un jeu qui va diviser. Mais ici on me demande mon avis et moi j'ai vraiment bien aimé le jeu!
Oui on regrettera qu'il ne se soit pas présenté avec les chapitres précédents inclus, oui on regrettera qu'il s'agisse plus d'un bonus pour les fans que d'une aventure à part entière.
Mais c'était une découverte très agréable, j'ai beaucoup rigolé, certains moments étaient assez maladroits mais d'autres vraiment réussis.
Le jeu est propre, maîtrisé.
Surtout, je trouve qu'il est vraiment accessible (même sans les chapitres précédents pour expliquer toute cette histoire). Les enjeux sont clairs et c'est suffisant pour nous faire entrer dans l'histoire.
La narration devient du coup très profonde car on est surpris de trouver de l'utilité dans ce qui nous semblait inutile quand on nous l'a donné un peu plus tôt. Une manière originale d'aborder la création de jeux vidéo et la façon dont on explique au joueur ce qu'il faut faire et comment il faut le faire.
Le jeu est aussi original dans son utilisation des musiques et des graphismes comme je l'ai relevé.

Sur tous les points c'est un jeu qui surprend.
Pour ma part la surprise fut bonne mais je suis déçu qu'elle n'ait pas pu être encore meilleure (je ne redirai pas pourquoi, j'ai du donner la raison principale à chaque paragraphe...).
Malgré tout une très bonne surprise, heureusement que le jeu s'est inscris à la dernière minute!


Remarques diverses

Listing des bugs ou incompréhensions diverses relevées pendant mes sessions de jeu:

- La map avec le donjon (extérieur) et le train a des problèmes de passabilité avec les bancs.

- Les personnages qui dorment sur les lits dans l'infirmerie du donjon sont une case trop haut.

Quelle note donneriez-vous à ce test ?

Ce test est-il bien rédigé, compréhensible, complet, respectueux ?

Vous devez être connecté sur le site pour mettre une note !