Test :
Xykryx - La destinée du Cristal maudit

Temps joué : 9 h 30 min


Introduction

Xykryx - La destinée du Cristal maudit, hormis ce nom imprononçable pas du tout marketing, semble au premier abord d'être un jeu assez appliqué sur certains détails. Après, bon le titre le sous entend clairement : c'est hyper classique niveau scenario.

Bref je suis mitigé sur l'écran titre, clairement...

Et durant tout mon temps de jeu je me suis dit (sans avoir pu le finir tellement j'en pouvait plus) : "Mais pourquoi il a autant foiré les combats et les quêtes ?"

Et là je tombe sur une sacrée, de purée, de bazar, de colossale, de bougresse de forêt de mes cheveux coupés et pliés en quatre envoyés par la poste sans timbre! Oui j'ai même eu le loisir et le temps de chercher à être poli. J'ai clairement arrêté le jeu là après un calvaire interminable, mais on reviendra sur celui-ci.

Alors oui, le jeu est imbuvable, je vais pas vous mentir. Mais maintenant on va rentrer dans le cœur des raisons de ses foirades. J'ai qu'un seul mot qui résume tout: "pourquoi ?"


Awards généraux et spécifiques

Meilleur Univers (Note : 1,25/5)

Le contexte est un peu simpliste dès le départ un peu bâclé. Par la suite, l'univers n'est même pas prétexte à la narration. Et là je répète: Pourquoi? Il reste en toile de fond sur le contexte et même si l'auteur fait des fois quelques efforts en posant ça et là des éléments de l'univers dans des bibliothèques, et bien en fait, il semble que ce ne soit pas la priorité de l'auteur.

Ne nous y trompons pas non plus le pitch principal c'est éviter que le cristal suprême soit réunit car il est très puissant. Donc il y a une vraie cosmogonie sur cet élément central. Légère certes, plate pourquoi pas, mais présente. Ok.... mouais...

C'est juste que l'univers est fade, mal exploité et clairement inutile dans l'absolu. Rien n'est vraiment inattendu, même cliché (hormis le coup du cristal) ni même quoi que ce soit. Mais purée Pourquoi?

Pourquoi c'est aussi fade alors que des éléments du jeu sont quand même réfléchis et appliqués, pourquoi?

C'est aussi plat qu'un sketch comique écrit et joué par Jane Birkin une journée sans pain, sans lait, sans eau et avec une musique de Ju en fondl, c'est dire.

Bref, c'est pas dans cet univers raté que le fan de jeu J-RPG jusqu'au pseudo RPG le plus vague possible, va pouvoir s’épanouir dans ce jeu, certainement pas.

Non là dessus l'auteur a vraiment tout raté. Enfin presque tout, restons positif.

Meilleure Narration (Note : 2/5)

Alors pour parler de la narration, je dois rappeler que la cohérence entre univers, géopolitique intérêt des personnages impliqués et objectifs, c'est quand même mieux quand c'est logique et corrélé.

Une fois cela dit, il faut être réaliste: on a un objectif clairement défini, oui. C'est surtout pour l'atteindre que c'est la foire au grand n'importe quoi. On va chercher à aider tout et n'importe qui pour n'importe quoi pour enfin, et ceci à chaque ville, pour réussir à avancer.

Ce fil conducteur décousu est une des erreurs monumentales de ce soft. Aider les habitants dans leurs quotidiens alors que le monde est en danger sonne tout sauf authentique. Il pourrait par contre sonner le glas du jeu lui même.

Il faut être réaliste, pour moi l'auteur avait une idée vague de ce qu'il voulait faire, il avait une histoire et un contexte et a voulu faire un jeu long parce que un RPG c'est long. Il a ajouté des trucs dedans et des quête inutiles sans les lier au propos du jeu juste pour rendre le jeu long à jouer et c'est absolument tout.

On pourrait se dire que les personnes ne savent pas ce qui se trame et que du coup pour vous permettre de vous dépanner il faut les aider. Oui on pourrait. Mais rencontrer un maire ne devrait, en théorie pas avoir à dépanner un PNJ qui n'a pas de nom, bon sang ! Triple incohérence quoi !

Les quêtes sont insipides, peu précises et franchement d'un ennui tellement mortel qu'une liche voudrait se suicider.

Le contexte est suffisant comme départ posé de manière un peu sobre, mais bon... Un grand méchant qui commande des démons pour récupérer l'objet en question c'est un peu simpliste... Trop simpliste. Mais même cela je l'aurais accepté comme tel si encore le reste était intéressant.

Un des gardiens de l'objet sacré s'enferme dedans comme ultime recours et c'est une bonne idée, j'espère bien développée par la suite.Suite que je ne voudrais certainement pas jouer vu les défaut du jeu, ce qui est quand même dommage.

C'est un peu le problème majeur du jeu, l'univers et la narrations sont pas assez réfléchis ni imbriqués.

Il faut dire que le fil conducteur est à l'image d'une pelote de laine griffée par un chat qui 'énerve jusqu’à épuisement. Il est sporadique et des filaments tombent ça et là sans suite sans raison(s).

Bref, l'auteur s'est bien planté aussi sur ce point.

Meilleur Gameplay (Note : 2/5)

Alors j'avoue que j'ai pas du tout vu arriver la notion de active time battle telle que dans le jeu. On peux se faire taper pendant qu'on parcours le menu d'action et les choix proposés et la puissance des ennemis ne nous laisse pas vraiment de marge d'erreur.

Je m’attendais à avoir le temps de regarder ce que j'avais et à quoi ça servait. Surtout que le tutoriel était quand même pas hyper loquace à ce niveau là. Voir carrément pas. Un tutoriel c'est fait pour aider les joueurs à comprendre des mécaniques complexes et à élaborer des stratégies. Pas à une énumération des coups disponibles.

Il faut arrêter avec les tutoriels inutiles ou l'absence d'explications ou l'opportunité de percuter à quoi sert ce qu'on a. Pitiez auteurs de jeux, si vous lisez ce test, pensez y... Sincèrement... Car ce n'est en aucun cas une bonne solution gameplay.

Le second combat est pire encore puisse qu'on est sensé perdre enfin je crois vu le combat précédent j'ai eu un doute. Ça va être difficile de savoir si la difficulté est normale ou non avec ce genre d'artifices, surtout vu la situation. Car même les ennemis de l’intérieur du serpent géant font quand même plutôt mal genre sévère. Après j'ai changé de niveau deux fois depuis le début de mon nouveau personnage pour 4 ennemis vaincus à tout casser. Bon après 20 minutes de jeu, je suis niveau 5 : si on extrapole en temps de jeu ça va c'est pas hyper déconnant j'avoue, mais avec un prorata comparatif, je reste dubitatif et c'est affirmatif.

Et les points d'aptitude pas expliqués, balancés comme ça d'un coup, on en parle ? Que l'on peux modifier uniquement lors de passages de niveaux. Et vous allez voir, c'est assez cocasse, mais l'un des parcours d'aptitude fait partie d'une quête très pénible et à la limite de l'entendement, ce qui signifie juste qu'en plus il y aura double peine.

En effet, si on ne réalise pas cette quête (que je conseille de ne pas réaliser car elle semble à la limite de l'utile) on se demande à chaque fois si c'est pas celle ci qui nous bloque. Et si on la réalise et bien pour éventuellement "profiter" de ce qu'apporte cette quête il va falloir réaliser des quêtes de guildes. Qui servent à heum... Comment dire... Bha pas grand chose dans notre histoire et sur beaucoup de points. Au moins la quête des poules de Grandia était plus palpitante en bénéfice quoi!

Interactions décors légères, mais présentes quand même. Après c'est pas non plus très présent mais à signaler.

Après je remet quand même une couche sur les combats qui, pour certains, à la longue font quand même mal au point de nous mettre réellement en difficulté voir en game over tellement on a dégusté. Tellement que j'ai du farm pour m'équiper et acheter masse d'objets pour être tranquille un minima. A mon sens trop, mais certains aiment le défi. On va dire que je suis pas très adepte de la difficulté très dure ou mal paramétrée. Mais on sent quand même un manquement là dessus

Les quêtes sont par-contre indiquées clairement avec des rouleaux de couleur au dessus des personnages bien établis et qui cherche un peu dans le menu sait à quoi sert quoi. Après, il faut dire que classer des quêtes par
Quête d'histoire: sensés faire avancer l'histoire
Quête d'aventure: Des quêtes dont je n'ai pas du tout compris la différence avec d'autres dans le concept
Quête de guilde: Des quêtes qui grosso modo servent à récupérer de l'XP je suppose, sauf erreur de ma part.
Informations:
Bleu foncé: Permet de faire avancer l'aventure
Bleu clair: Se rattache à l'histoire à un certain moment
Rose: Ne rapporte pas de récompense
Jaune: rapporte de l'argent
Rouge: rapporte des objets
Vert: rapporte de l’expérience
Violet: Rapporte une compétence
Gris: nécessite de vaincre un boss

Sauf que en fait des quêtes d'objet (ou autres, je vais pas détailler parce que j'ai pas tout noté et que j'ai pas fini ce jeu non plus) peuvent débloquer le scénario, tout comme des quêtes bleues (quelles qu'elles soient) ne sont pas forcément nécessaires pour avancer ou sont celles qui le peuvent. En tout cas il me semble pas. Ou alors je m'en suis pas rendu compte de les avoir réussies... Qui sait?

Bref dans ce melting pot d'imbroglio il va falloir faire avec, point barre.

Sinon, retrouver les objets perdus est une véritable galère sans nom. => Quête du sac à main notamment... Pour résumer on devra spammer la touche entrée partout dans un lieu approximatif donné dans la quête. Youpi, joie, joie youpi...

Pour passer le pont il va falloir trouver le bon personnage qui débloque la situation qui est juste un paysan lambda comme n'importe quel PJN mon mis en évidence quand on le croise la première fois. Qui plus est la quête est clairement nulle. Il n'y a pas d'autre mot car elle nous permet de parler au maire (encore) pour qu'il nous dise qu'il faut passer par la case: boss à battre. Pour passer par la forêt il va falloir rentrer dans un temple à énigmes battre un boss pour qu'on soit autorisé à y aller. Bref, des quêtes bâton dans les roues pour étendre le jeu artificiellement.

Les portes sur le côté sont pas évidentes à cibler et même des fois dans le jeu, les téléportations sont clairement pas toujours bien identifiables. On doit y aller à tâtons. Mais purée ! Éditez un minimum les ressources, même moi je suis capable de les éditer. Et au pire on utilise des purées de bazar de flèches dans le thème. Et je parle que des portes pas des autres éléments même pas pensés pour qu'on sache que c'est par là qu'il faut aller.

Chercher le papier à la bibliothèque: en fait faut parler a un PNJ....... Ok??
Les papiers à trouver pour rentrer dans la porte a code du port. Déjà c'est galère à les trouver mais en plus une fois qu'on les a (ce qui, aux vues des énigmes est clairement pas évident du tout, mais grave) il faut trouver un code sans qu'on nous explique comment fonctionne la logique du truc. Ce qui fait quand même 16 possibilités différentes à essayer si je me plante pas. Non mais sérieux. Attention je dis le mot: Pourquoi !

Code guilde des voleurs: Pourquoi? Pourquoi c'est cet ordre là? Ça suffisait pas qu'il soit très compliqué de trouver les papier, il va falloir trouver le bon ordre.

Énigmes des puzzles du château des brumes, penser à une touche pour recommencer et/ou sortir serait sympa, ou même réinitialiser.
La forêt elfique = Si j'ai bien compté en regardant les différences il y a 7 maps et toutes ont 4 sorties. Alors soit j'ai raté une quête qui me donne les directions à prendre soit j'ai à chaque map une chance sur 4 de trouver la prochaine bonne map.

J'ai donc, au bout de 20 allez retours (avec ce que ça inclus dans la rencontre de monstres) J'ai donc du faire une carte au fur et a mesure des changements de maps et, enfin je vais pas raconter ma vie non plus, mais c'est hypra, hypra frustrant à tel point j'ai du maudire l'auteur de ce jeu sur autant de générations que j'ai traversé de fois les map de cette foret. J'ai énormément râlé et c'est là que j'ai abandonné, par dépit.

C'est pas humain de faire un jeu avec des trucs si appliqués sur certains détails et planter son gameplay avec ce genre de truc. Pourquoi l'auteur a saboté son jeu à ce point?

Meilleurs Graphismes (Note : 3,75/5)

Globalement agréable, appliqué et varié. Il est souvent cohérent et les interieurs comme les exterieurs tiennent la route.

Bien sur certaines maps sont à revoir côté level design ou certaines maps sont un peu étranges dans leur architecture, mais l'ensemble est vraiment correct.

Je n'ai pas du tout été fan de la world map, trop grande pour rien avec très peu de lieux à visiter en somme et surtout vu la grandeur de notre perso (bonne idée quand même il faut dire) on avance à deux à l'heure ce qui rend le déplacement poussif et franchement désagréable et lassante au niveau du paysage.

Après il y a l'histoire des téléports sur le côté (portes ou autres) qui sont clairement pas toujours évidents. Bref c'est quand même globalement agréable et réussit.

Des efforts graphiques on étés réalisés au départ de la narration pour donner un effet de focal sympa.
Et chose à souligner comme une veritable bonne chose : Les animations sont bien réussies et à l'échelle (ca change)!

Une mention trop pixélisé sur le serpent de mer qui me mange, le cerveau sur pattes, la méduse de defence (quoi que ça va elle, c'est juste qu'elle est pas top).

Pigeon qui s'envole quand on approche d'eux, coffres qui s'ouvrent que de face.
Animations de personnages, légères mais présentes de temps en temps.

Bref de bonnes choses ça et là

Meilleure Ambiance Sonore (Note : 3,5/5)

Etant très sensible aux détails sonores et à la musique, j'avoue que ce qui m'a le plus gêné c'est que des fois il y avait un gros silence pesant. Alors c'est intéressant d'utiliser cette dynamique narrative pour appuyer un moment fort en tension, mais j'ai trouvé que c’était mal utilisé et pas assez amené en douceur.

Il y a des bruits de faune qui sont présents dans l'intro et quelques fois dans le jeu. j'ai envie de dire que il y en a certes pas à tout les coins de rue (mais bon le trop tue des fois l'initiative) mais à souligner grandement tout de même.

On a par exemple des bruits de mouette au bord de l'eau et un chara de mouette qui se balade. Ca n'a l'air de rien mais beaucoup de makers se prennent pas trop la tête avec ce genre de détail.

Les musiques sont de circonstances bien choisies et pas forcément très marquantes, mais elles font leurs travail. Et le son est un poil fort mais ça va.

Meilleures Ressources Originales (Note : n/a)




Conclusion (Note totale : 2/5)

Même si ce jeu a des qualités indéniables ses défauts si présents et désagréables desservent clairement le travail de l'auteur. Alors oui le jeu aurait pu être cliché et franchement, ce côté me dérange pas.

C'est ce qu'on appelle un parti-pris. Mais là ce sont vraiment les quêtes qui ne font pas le travail, la narration qui est peu logique et l'univers qui ne sert en fait que de toile de fond sans avoir creusé quoi que ce soit.

Je ne demande pas d'un jeu qu'il me scotche à tout les niveaux, mais j'estime qu'un jeu qui m'a fait passer un bon moment tout le long est un jeu au minimum moyen. Et ce jeu par ses combats sa durée de vie étendue artificiellement par des quêtes trop longues et complexes donne l'impression de privilégier durée de jeu au détriment de sa qualité.

Faire un jeu long est facile, il existe plein de techniques pour. Faire un jeu long parce qu'il est intéressant et qu'il y a plein de choses à découvrir est bien plus complexe et de loin.


Remarques diverses



Quelle note donneriez-vous à ce test ?

Ce test est-il bien rédigé, compréhensible, complet, respectueux ?

Vous devez être connecté sur le site pour mettre une note !