Test :
Où les lucioles dansent ?
Par Parkko

Temps joué : 4 h


Introduction

J'ai joué environ 4h de temps, mais je n'ai pas pu terminer la démo car un bug m'en a empêché.
En effet, à la fin du donjon Vaste-Piqué, il m'a été noté qu'une ressource manquait.

J'ajoute que ce problème était déjà arrivé dans une maison de la ville ensablée, mais que le bug n'était pas bloquant (maison où il n'était pas obligatoire de se rendre).


Awards généraux et spécifiques

Meilleur scénario (Note : 3,75/5)

Le scénario du jeu est pour l'instant très intrigant, il mélange de façon habile à la fois quelque chose de très cliché (un homme se réveille, amnésique, sur une plage, et part à la recherche de ses souvenirs) et quelque chose de très étrange (une histoire de lucioles qui dansent, et dont la danse est menacée par des criquets qui semblent être nuisibles pour le monde).

Difficile pour l'instant de voir comment ces deux histoires vont se rejoindre, mais elles sont pour l'instant déjà entremêlées : en effet, le personnage principal, en quête de mémoire, paraît lié aux lucioles et se présente comme leur sauveur. Mais le tout reste assez obscur, et baigne dans quelque chose d'étrange.
Le scénario se déploie donc lentement mais progressivement, toujours en étant intriguant et intéressant. On prend plaisir à découvrir peu à peu ce qui se trame vraiment derrière ce jeu.

Je note que l'auteur a fait le choix de prendre son temps pour bien ancrer son scénario, et cherche à prendre du temps dans chaque ville traversée pour le moment : il se passe des choses qui étayent son univers. Que cela soit les errances nocturnes lors de la première ville, ou la tempête de sable et les autres péripéties de la ville désertique, j'ai trouvé tout à fait pertinent de ne pas "sacrifier" ces villes mais en faire des véritables théâtres où le scénario pourrait se déployer, tout en laissant la place aux différents protagonistes. Un mot rapide sur eux, pour l'instant les trois personnages me semblent exister. On pourra trouver Christophe un peu en retrait, ce qui pourrait être expliqué par son amnésie, mais le personnage de Thomas qui est un jeune garçon de 19 ans non pas tête brûlée mais tout en douceur et intériorité, et celui de Laura, plus volubile, sont intéressants. Il y a aussi des PNJ qui sont esquissés de façon assez jolie et bienvenue.

On pourra regretter par contre les fautes (le titre m'intrigue déjà, pourquoi ne pas avoir nommé ça : où dansent les lucioles ?) qui sont nombreuses dans les dialogues.

Meilleure mise en scène (Note : 4,5/5)

Pour moi le jeu est un petit bijou de mise en scène. Il se dégage une très forte personnalité, à la fois étrange et poétique de ce jeu, et si cela passe par plein de choses (le scénario, les musiques...) c'est principalement par la mise en scène que le tout est organisé.

L'auteur réfléchit à chaque instant sur comment raconter au mieux son histoire. Chaque passage de l'histoire, chaque scène est pensée en amont et on ressent une vraie volonté artistique avec des choix forts et clairs. Il se dégage, comme je le disais, une forte personalité au jeu, marquée par un côté à la fois onirique mais tout aussi intriguant.

L'auteur n'hésite pas à employer différents procédés pour créer cette atmosphère qui rend le jeu si unique : des zooms, une réflexion sur l'utilisation des couleurs, des scrolls, des décors étranges, des jeux sur les apparitions et les disparitions des personnages, sur les dialogues...
Bref, je trouve que le créateur utilise au mieux toutes les possibilités de Rpg Maker 2003 pour raconter son histoire.

Ce jeu a pas mal de partis pris très osés, il n'hésite devant rien, et n'a pas peur de créer des scènes fortes, parfois déroutantes, mais toujours réussies à mon avis. Cela pourra peut-être en cliver certains, mais je tiens à souligner les efforts faits par l'auteur pour installer une véritable mise en scène dans son projet et faire de son titre une œuvre à la personnalité indéniable.

Meilleur gameplay (Note : 3,25/5)

Le gameplay est étonnant (encore une fois), car il laisse la possibilité au joueur de faire des combats aléatoires (présence des monstres sur l'écran), mais étant donné que le niveau des combats n'augmente que de manière scénaristique (après avoir battu un boss), il n'y a aucun intérêt pour le joueur de les cumuler (à part pour récupérer des objets).

De ce fait, certes, c'est agréable pour le joueur de se balader sans avoir un combat tous les trois pas, mais on peut du coup se demander quelle est la pertinence de créer des monstres qui errent dans les environnements, alors qu'on peut quasiment tous les éviter simplement, et donc n'avoir aucun combat - ou presque - de tout le jeu, sans compter les boss.

En tout cas, ce système de level-up scénarisé permet au jeu de ne jamais proposer de boss trop difficile, et la difficulté est bien dosée (même assez simple).
En vous baladant dans les environnements, vous récupérerez des graines qui boosteront vos statistiques, si jamais vous êtes un peu en difficulté sur certains combats.

Les combats, d'ailleurs, font le pari de proposer des points de compétence qui grimpent selon les tours de jeu. On pourra regretter que Christophe ne possède aucune compétence à 1PC, ce qui force parfois le joueur à attaquer ou défendre avec lui, juste pour "attendre".
Il aurait pu être intéressant de rendre les boss un peu plus difficiles, pour que justement cette gestion des PC soit plus utilisée, et qu'on soit plus souvent incité à se défendre, le temps de récupérer des PC. Or, là, je n'ai pas trouvé de grandes différences entre une attaque à 2PC ou une à 3PC. De ce fait, le joueur n'est pas réellement récompensé s'il attend un peu plus pour attaquer (et il faut garder en tête que les combats sont faciles, donc cela limite un peu l'importance de la stratégie).

Quoiqu'il en soit, l'auteur a tout de même fait l'effort de proposer un système de combat différent de ce qu'on peut voir d'habitude.


Au niveau des phases d'exploration, le joueur devra faire attention au sable du désert ou aux tourbillons dans l'eau, qui vous font reculer. C'est une bonne idée, qui permet de dynamiser ces donjons, mais elles sont identiques, et c'est dommage de les utiliser ainsi coup sur coup.

Meilleurs graphismes (Note : 3/5)

J'ai aimé retrouver les environnements de Rpg Maker 2003, mais il y a pour moi un écart entre certaines maps.

Autant les deux villes traversées sont vraiment sympas, surtout celle du désert, avec ses différents quartiers, et ses halles qui se ferment lors de la tempête. Autant les donjons me semblent assez vides. Alors, pour le désert, on peut le comprendre, mais on peut s'interroger sur d'autres environnements (Vaste-Piqué ou certaines grottes).
Vaste-Piqué, par exemple, m'interroge. Il y a un côté très coloré qui disparaît entre deux maps sans raison apparente (et sans remarque de la part des protagonistes) avec des maps très grandes et qui font vides.

Je note qu'il y a des erreurs de configuration des chipsets : j'ai pu monter sur des maisons ou sur des endroits où je n'aurais pas du pouvoir passer. J'ai aussi été surpris par le choix sur certains éléments du décor : il est parfois possible de marcher sur des fleurs assez grosses, et non pas sur d'autres plus petites ! Le passage au niveau de certains chemins n'est donc pas toujours évident.

Meilleure ambiance sonore (Note : 3,75/5)

L'ambiance sonore fait, elle aussi, preuve d'une grande étrangeté, participant à rendre le titre singulier et différent.

Les effets sonores sont présents, peut-être parfois auraient-ils pu être un peu plus poussés, mais le tout reste bien fait et participe à intégrer le joueur à l'univers du titre.
C'est surtout sur le choix des musiques que je voudrais mettre l'accent. Il y a franchement des musiques (ou des chansons) qui sont des choix audacieux et payants.
En effet, je n'ai pas eu l'impression d'entendre des musiques un peu "standards" des RPG, c'est un univers sonore différent donc auquel vous aurez droit.

J'ai parfois été surpris, voire intrigué, par les choix de l'auteur. Certaines musiques ne me semblent pas coller parfaitement, mais cela produit justement une étrangeté, sans nul doute recherchée, et c'est plutôt bien vu. D'autres, sont parfaitement choisies, comme celle de la musique du désert, qui en deux secondes me transporte dans un univers oriental et étouffant.

Les musiques, comme le reste du jeu, pourront donc en surprendre certains, mais pour moi c'est un effet recherché et bienvenu de l'auteur.


Conclusion (Note totale : 4/5)

Disons le clairement, j'ai beaucoup aimé ce jeu.

A plusieurs moments, je me suis dit que c'est le genre de projet que j'aurais pu faire et qui correspond donc à ce que je recherche.
On pourra lui reprocher certaines choses (des cartes trop vides, des choix de mise en scène qui pourront surprendre, des musiques parfois en décalage avec l'ambiance proposée), mais au final, ce titre s'élève par une personnalité évidente.
Il y a parfois des jeux très bien faits mais un peu lisses, sans aspérités, qui traversent nos écrans. Ce n'est pas le cas de celui-ci. Et je crois que je l'aime aussi pour ses défauts, pour ses imperfections, qui lui donnent un aspect encore plus singulier et étrange.
Car c'est ainsi qu'il faut prendre Où les lucioles dansent.

Il s'y dégage une singularité et une personnalité évidentes et qui doivent être mises en avant. Si elles passent par différents aspects (bien sûr le scénario intriguant, les musiques...) c'est en grande partie à travers la mise en scène que le jeu parvient à créer cette impression là. Pour l'auteur, chaque scène a été réfléchie et pensée, et il n'a jamais peur de faire des choix clivants ou audacieux. Et rien que pour ça, ce jeu vaut le coup d'oeil.


Remarques diverses

Points Positifs
  • Une mise en scène étrange et intéressante
  • Un scénario qui prend son temps pour se dévoiler
  • Une oeuvre singulière avec une vraie singularité
Points à améliorer
  • Certains bugs, dont un qui empêche de terminer la démo
  • Des graphismes qui pourraient être améliorés
  • Des erreurs d'orthographe qui nuisent un peu au sérieux du projet

Quelle note donneriez-vous à ce test ?

Ce test est-il bien rédigé, compréhensible, complet, respectueux ?

Vous devez être connecté sur le site pour mettre une note !

Page : 1
Pseudo Commentaire
Page : 1
Frizzien - Publié le 31/03/2021 à 13:47:53


Concurrent
7 messages
Je suis surpris des notes, surtout celle de la mise en scène

Content que le jeu t'ai plu ! (malgré le bug bloquant )

Pour le titre "Où les lucioles dansent ?", je sais que dans notre langue c'est "Sujet-Verbe-Objet" mais si j'ai choisi cette disposition c'est que c'est + fluide quand on le prononce, ce n'est pas aussi une faute car ce genre de disposition, je le vois partout.
Edité pour la dernière fois le 31/03/2021 à 13:48:37.
Sofreack - Publié le 01/04/2021 à 16:31:15


Concurrent
8 messages
Je trouve le test bon, mais la notation pas en accord avec les points négatifs relevés.

Un peu comme: "il a des défauts, mais j'aime bien le jeu alors j'excuse tout".

Loin de moi l'intention de dénigrer la qualité du jeu, je parles bien du test. Je me trompe peut-être mais c'est l'impression qu'il me laisse à la fin. Ceci dis le test donne envie de jouer au jeu ça c'est cool.
Parkko - Publié le 03/04/2021 à 01:06:02


Admin
73 messages
Pour moi les défauts restent mineurs comparés à tous les points positifs que j'ai pu citer, ce qui explique les bonnes notes.
Et toutes mes notes me semblent justifiées. Quant à savoir si "je pardonne tout parce que j'aime le jeu" je te renvoie à mes notes "correctes mais sans plus" attribuées au gameplay ou aux graphismes. Donc non, je n'ai pas mis des bonnes notes partout en oubliant les défauts que j'ai pu citer.

Bref, entre les fois où on nous reproche de mettre des notes négatives et celles où on met des notes trop positives, ça devient un peu difficile là de s'y retrouver.

Vous souhaitez donner votre avis sur ce test ? Connectez-vous à votre compte, ou créez-vous un compte !