Test :
1 Rpg Sans Nom Racer

Temps joué : 2 h


Introduction

1 rpg sans nom racer est un jeu de course à la Mario Kart qui se déroule dans l'univers de la saga des 1 rpg sans nom.
Je ne suis pas très friand de ce genre de jeux, mais le projet comporte néanmoins des qualités indéniables...


Awards généraux

Gameplay (Note : 4,25/5)

La grande force de ce jeu est son gameplay. Je salue dans 1 rpg sans nom racer l'effort de programmation qui a été fait !
Le jeu se veut être un mario kart-like, et le défi est relevé. On peut contrôler les différents personnages de la saga des 1 rpg sans nom dans les différents univers de la saga. C'est assez fluide, agréable à jouer. Les gadgets offensifs durant les courses sont suffisamment variés et équilibrés pour permettre un challenge intéressant. C'est le premier mario kart-like que j'observe sous RPG maker, et Hypnodisc a fait un travail remarquable.
Pour les défauts, premièrement on dénote lors des déplacements quelques accrochage avec le décor latéral du fait que les obstacles sont répartis sur le quadrillage RPG maker, il est en effet difficile d'éviter ces défauts du logiciel. Deuxièmement les intelligences artificielles des PNJ auraient pu être plus travaillées également, même si certains gadgets offensifs sont utilisés assez bien par les PNJ (crotte, turbo...), d'autres ne sont utilisés que par le joueur (embouteillage, missile...) ce qui fait qu'on se demande si on est le seul à posséder ces objets. Et troisièmement les menus sont assez maladroits dans leur utilisation, il faudrait rajouter une frame et un test pour donner plus d'inertie au curseur, afin de ne pas sauter 4 choix en appuyant une fois sur le bouton.
Je n'ai pas trouvé de bouton "pause", il y en a peut-être un, s'il n'y en a pas il serait pratique d'en ajouter un.

Bref une imitation des jeux de karting très réussie mis à part quelques améliorations du jeu envisageables. S'il y a vraiment un award dans lequel le jeu doit concourir, c'est l'award gameplay dans lequel il a toutes ses chances.

Histoire (Note : 1,5/5)

Le jeu n'a pas été conçu pour comporter d'histoire. Il n'a pas à concourir dans cette catégorie. C'est un jeu de karting sans scénario.
Les personnages sont ceux de la saga 1 rpg sans nom, il n'y a pas à récompenser la création des personnages pour ce jeu car ils sont supposés connus par les fans de la série : rien n'est dit sur eux, et c'est normal.
Les différentes pistes de course sont inspirées des mondes visités dans les autres jeux de la saga, il y a une cohérence par rapport aux jeux de la saga qu'il faut connaître. Je pense qu'un fan de cette saga sera ravi de retrouver ces lieux parcourus dans les 1 rpg sans nom.
Pas de dialogues ni de rebondissements, c'est normal pour un jeu de karting basique, ce n'est donc pas à récompenser ni à blâmer.
On dénote quelques détails humoristiques dissimulés dans le décor qui peuvent être valorisés dans cette catégorie.

L'award histoire n'est pas fait pour ce jeu et ce jeu n'est pas fait pour l'award histoire. Ça n'enlève rien à la qualité propre du jeu. Lui reprocher d'être faible dans cette catégorie serait comme dire que les rollers c'est nul parce qu'on peut mal servir la soupe avec.

Ambiance et Immersion (Note : 3/5)

Les attributs du jeu de course classique sont présents. On ne s'ennuie pas, on est dans la course et on essaye de gagner à coup de divers gadgets offensifs qui trainent sur le sol. Le jeu est assez immersif grâce à son gameplay (vu qu'il n'y a pas grand chose d'autre). On est la tête dans le guidon.

Il y a une évolution commune intéressante des graphismes et des musiques/effets sonores quand on prend un bonus, quand on arrive dans un niveau plus dur, quand on arrive au dernier tour de la course. Ces éléments sonores et graphiques bien agencés entre eux (même si peu valorisables pris au cas par cas) mettent dans l'ambiance de course souhaitée. On reconnait une bonne compréhension des outils des jeux de karting qui est ensuite mise en pratique de façon satisfaisante par les moyens que propose le logiciel.
Le jeu est énergique, ce n'est pas une succession de décors vides et inanimés, on veut gagner, les ennemis nous doublent, on les redouble, du côté de l'immersion c'est assez correct.

En conclusion l'immersion de type "jeu de karting" est très correcte, même si ce n'est clairement pas un jeu à ambiance. Il peut concourir dans cette catégorie, mais sera facilement battu par les véritables jeux à ambiance.

Conceptions sonores (Note : 3,25/5)

Les musiques du jeu sont des emprunts à mario kart pour la plupart.

Elles sont cohérentes avec le style du jeu (gameplay très inspiré de mario kart, ambiance assez légère). Les musiques sont cohérentes entre elles, mais ça c'est grâce à nintendo. On peut dénoter que la sélection des morceaux est homogène, et que leur attribution aux différents niveaux du jeu est logique (pas la même ambiance sonore pour les grottes, les forêts tropicales, etc.).

Au sujet des effets sonores il en va de même : ils sont adaptés au type de jeu, et participent à l'ambiance voulue. On notera les bruits humoristiques de rots et de pets qui contribuent à la légèreté du jeu et qui sont en parfaite cohérence avec l'esprit de la saga, ce qui ravira les fans quand ils se prendront la bouse géante du grand Po-Fin.

La gestion de la musique comme signalé dans le paragraphe sur l'ambiance se fait en parallèle avec la systématique du jeu : la musique s'accélère quand on arrive au dernier tour, il y a des fanfares de victoire et de défaites, bref, c'est cohérent.

Un jeu dont la dimension sonore est composée principalement d'emprunts à mario kart, mais dont l'agencement est maîtrisé et en adéquation avec les niveaux et l'évolution du jeu.

Graphismes (Note : 2/5)

Les graphismes également sont essentiellement des emprunts. Dans les sources on peut citer les RTP 2003, pokémon et d'autres jeux gameboy.

Au niveau de la cohérence, c'est ici bien moins louable que pour les musiques. Les sources se diversifiant, les graphismes ne sont pas homogènes d'un niveau sur l'autre. Certains chipsets provenant de jeux assez saturés et colorés tranchent avec les RTP 2003 assez mornes et pâles.
Le jeu n'est pas spécialement beau, c'est un fait. Ce n'est pas son but d'être beau, certes, mais il aurait gagné à être plus scrupuleux sur la cohérence graphique.

Beaucoup d'images ont été faites pour les systèmes de menus et pour illustrer les niveaux. Ces systèmes sont assez compréhensibles, les illustrations sont lisibles. C'est tout ce qu'on leur demande.

Quelques petites erreurs de superpositions dues au logiciel pour des évènements plus grands que 16 pixels par 16 pixels qui s'entredécoupent alors, mais rien de bien méchant.
On peut noter que souvent le roi qui annonce le départ est à moitié caché par la barre de progression des joueurs lorsqu'on joue avec les personnages situés à droite de la ligne de départ, comme le grand Po-Fin par exemple.

Au final ce n'est pas un jeu magnifique, aux emprunts divers et souvent inhomogènes. Mais les autres jeux de la saga n'étaient pas spécialement beaux non plus, le fan retrouvera l'univers graphique des autres opus.
Ce jeu est faiblement armé pour lutter graphiquement contre d'autres jeux dont c'est la spécialité.


Awards spécifiques

Graphismes originaux (Note : 0/5)

(Ce jeu ne participe pas à cette catégorie compétitive)



Musiques originales (Note : 0/5)

(Ce jeu ne participe pas à cette catégorie compétitive)



Systèmes de jeux (Note : 4/5)

Les mécaniques de course de ce jeu sont très intéressantes du point de vue de la programmation. Il s'agit là d'un des très rares jeux de karting sur RPG maker mais il offre pas mal de systèmes classiques du genre, comme la barre de progression des joueurs, plusieurs modes de jeux...
Un bon travail à été fourni de ce côté.

Les menus du jeu sont lisibles (voir le paragraphe sur les graphismes) et bien conçus, on a là une bonne imitation de mario kart. Une hyperactivité maladroite du curseur de sélection est cependant à noter (voir le paragraphe sur le gameplay), ce qui les rend moins maniables que ce à quoi on pourrait s'attendre, et les capacités du logiciel permettent largement de faire un curseur moins rapide et plus précis.

Il est bizarre de classer la sauvegarde au fin fond du menu options. J'ai joué trois fois au jeu et n'ai sauvegardé ma progression que la troisième fois. Il faudrait la mettre plus en évidence, dans le menu principal par exemple.

Les divers systèmes sont loin d'être mauvais dans ce jeu, RPG maker a été pliéastucieusement par l'auteur pour en faire un "karting game maker" avec tous les systèmes propres au genre. L'exploit peut être salué.


Level design (Note : 3,75/5)

Le level design est celui des jeux de karting à la mario kart, adapté à la vue RM.

La bouclabilité permise par RM2003 offre la possibilité de faire des circuits fermés. Qu'en est-il de ces circuits ? Et bien ils répondent aux classiques du genre : on retrouve des séparations de la piste, des caisses de gadgets offensifs, des passages secrets, des turbos difficiles à atteindre. La construction des jeux de karting est très bien comprise et mise en application dans la limite des possibilités offertes par le logiciel.
Les décors sont variés (jungles, grottes, villages, palais...), et on trouve des éléments propres à certains lieux : des chars, des pokémons qui se promènent, des lasers. Cela rend certains niveaux assez intéressants.
Cependant il est à déplorer que l'auteur n'ait pas suffisamment été dans ce sens. Ces excentricités qui enrichissent les niveaux restent rares, et toutes basées sur le même principe : un obstacle mobile qui immobilise le joueur qui passe dessus. Il aurait été intéressant de multiplier les particularités des niveaux en fonction de leur apparence, pour ne pas qu'on ait l'impression de toujours joueur au même type de niveau avec juste un décor différent. Il est possible par exemple de rajouter un embranchement dont les chemins s'ouvrent et se ferment (selon le numéro du tour de piste) avec des portes en pierre dans le temple aztèque, ou de montrer le vaisseau spatial qui tire des lasers et d'en faire comme un boss géant à éviter par les joueurs...

Des niveaux bien conçus, qui respectent le type de jeu visé. On peut regretter un manque de variété dans les idées pour vraiment différencier les niveaux au delà de leur graphismes.

Personnages (Note : 2/5)

Les personnages sont ceux de la saga 1 rpg sans nom.
Quand l'auteur a inscrit son jeu dans cette catégorie, il s'est dit "mes personnages sont géniaux, je vais gagner". Or par rapport à ce jeux les personnages sont quelconques ! Rien n'est dit dans le jeu sur les personnages, et comme ils ne parlent pas on ne voit pas leur personnalité, ni leurs motivations. Il aurait fallu faire concourir les autres jeux de la saga pour les personnages, mais ce jeu n'est PAS un jeu de personnages. Toutes les informations propres aux personnages sont PRÉSUPPOSÉES, les joueurs doivent les connaître à l'avance via les autres opus. Un joueur qui ne connaît pas la saga ne comprendra pas en quoi ces personnages sont spéciaux.
Tous les PNJ se comportent de la même manière.

Peut-être que pour rendre la participation dans cette catégorie pertinente il aurait fallu faire des gadgets offensifs propres à certains personnages. En effet le jeu est un jeu à gameplay, pour différencier les personnages il reste possible de le faire via le gameplay en particularisant leurs attaques et en leur donnant des pouvoirs propres. C'est une piste de recherche...

Quant à l'esthétique graphique des personnages, c'est celle, très discutable, des RTP 2003.

Ce jeu a été inscrit dans cette catégorie en se basant sur l'existence des autres jeux de la saga alors que SEUL ce jeu est noté et qu'il faut faire abstraction des autres. C'est une erreur de formulaire de la part de l'auteur.

Univers (Note : 2/5)

On retrouve la même erreur que pour la catégorie personnages.
Toutes les données propres à l'univers du jeu sont PRÉSUPPOSÉES ! Un joueur néophyte ne va rien comprendre aux univers proposés : quelle est cette jungle ? pourquoi on débarque dans le monde des pokémons ? c'est quoi ce vaisseau ?
Bien sûr, tout est expliqué dans les autres opus de la saga, mais si le jeu est considéré en abstraction des autres, l'univers est complètement inexistant et incompréhensible. Pas d'information sur le background ni les lieux du jeu.

Il y a cependant une recherche dans la diversité des lieux, ce qui rend le jeu moins monotone.

L'absence d'explications rend donc l'univers de ce jeu très abstrus pour le nouveau venu. Je ne dis pas qu'il aurait fallu mettre en face de chaque niveau un pavé descriptif sur la faunes et la flore de chaque niveau ou une mythologie indigeste à la Elder Scroll, ni inventer 50 langues comme dans le seigneur des anneaux. Peut-être qu'il aurait fallu faire parler un peu les personnages en leur écrivant des commentaires, ou mettre une cinématique d'introduction rigolote dans laquelle le grand Po-Fin défie les héros de la saga à une course de kart...

En tout cas ce jeu est encore une fois mal inscrit : l'univers de la saga n'y est pas mis en valeur.

Narration et Mise en scène (Note : 0/5)

(Ce jeu ne participe pas à cette catégorie compétitive)



Humour (Note : 3,25/5)

Il y a des détails amusants cachés dans le décor, des choses assez absurdes, du pipi-caca qui fait toujours son effet...

Mais le jeu aurait beaucoup gagné en humour en donnant des répliques comiques aux personnages quand ils gagnent ou perdent, et même avec une cinématique d'introduction dans laquelle on aurait pu ré insister sur la stupidité de la situation : pourquoi les héros de la saga font-ils une course de kart contre le grand Po-Fin ?
Il y avait moyen de caser des dialogues sympa là dedans.

Non, ici c'est juste un jeu de karting avec des détails comiques disséminés à travers les niveaux.
L'humour est peut-être encore trop présupposé, et l'auteur s'est dit "ma saga est hilarante, donc les produits dérivés aussi !". Non, le jeu est ici malheureusement testé seul, sans considérer les autres opus. Donc au final il n'y a pas assez de choses drôles dedans pour atteindre des scores astronomiques dans la catégorie.

Donc : des détails amusants, la joie de retrouver les personnages loufoques de la saga, mais le potentiel d'humour n'est pas assez exploité et le jeu gagnerait beaucoup à s'enrichir de cinématiques et de commentaires des PNJ.

Originalité (Note : 4/5)

Je ne m'attendais pas à voir ça dans un projet RM. J'ai été surpris. En plus ce n'est pas un auteur qui s'est lancé dans un projet fou et qui a échoué. Non, le défi est relevé, l'auteur a réussi à programmer un type de jeu complètement inattendu par rapport au logiciel RPG maker, et le résultat est très intéressant.
On n'a pas ici le traditionnel RPG bateau héros solitaire dont le village est brûlé en début de jeu par les méchants et qui décide de collecter les 7 pierres magiques (sur le conseil du sage prophétique de la grotte) pour aller vaincre le roi des méchants et ramener la paix dans le royaume. Pour peu que ce cliché soit en RTP mappés par un débutant, on atteindrait le comble du déjà vu.

Seul le principe est original, un potentiel inexploité au niveau de l'humour et des personnages aurait pu renforcer l'originalité du projet.
Il faudra le comparer aux autres jeux de la session, peut-être qu'il y a un autre jeu qui a complètement révolutionné la création de jeu sous RPG maker, mais celui-ci constitue un défi de programmation particulièrement original, il a toutes ses chances.

Départ / Introduction (Note : 0/5)

(Ce jeu ne participe pas à cette catégorie compétitive)




Conclusion (Note totale : 3,5/5)

Je lui met 3,5 car ce n'est pas un mauvais jeu, il est légèrement au dessus de la moyenne.
J'ai bien aimé y jouer et relever les défis qu'il propose, je ne me suis pas ennuyé.

D'un point de vue de la programmation il y a eu un gros travail d'imitation de mario kart, et au final c'est assez réussi, mis à part quelques petits défauts négligeables.

Les graphismes sont incohérents, mais la série des 1 rpg sans nom tire en partie son succès de l'incohérence de son univers graphique via la dimension humoristique. Je ne vais donc pas blâmer les ressources inhomogènes car le jeu aurait été dénaturé avec d'autres graphismes. Il a des mauvais graphismes, mais tant mieux !

Les musiques sont empruntées à mario kart pour assurer l'ambiance karting et pousser l'imitation jusqu'au bout. Cohérence sonore avec le gameplay et les niveaux.

Un level design correct et adapté au type de jeu, mais pas suffisamment travaillé avec des idées originales propres à certains niveaux.

La grande force du projet est son gameplay de karting, ce qui le rend original au milieu des autres jeux RM. Après, beaucoup d'éléments de background sont supposés connus des joueurs, ce qui fait que seuls ceux qui connaissent déjà la saga y verront plus que du gameplay.
Ce jeu a des chances de récolter des awards d'ordre technique.



Remarques diverses

Quelle note donneriez-vous à ce test ?

Ce test est-il bien rédigé, compréhensible, complet, respectueux ?

Vous devez être connecté sur le site pour mettre une note !