Test :
Eliott's Path

Temps joué : 1 h 15 min


Introduction

Eliott's Path est un jeu médiéval dans un monde centré sur trois classes, les Paladins, les Mages et les Assassins. C'est un RPG classique et le jeu se veut très court pour le moment, démo oblige. Voyons voir ce qu'il a donné une fois testé !




Awards généraux et spécifiques

Meilleur scénario (Note : 2,5/5)

Nous suivons un jeune homme, Reid, s'étant échoué sur une plage d'un royaume qui nous est totalement inconnu, et étant à la recherche de son petit frère, Eliott.
Le jeu se passe dans un monde où trois classes se battent pour des cristaux qu'elles ont chacune en leur possession, les Paladins, les Mages et les Assassins. Les paladins ont invoqué un dragon qui détruit tout sur son passage et qui les aide à voler les cristaux des autres. Les mages étant visiblement déjà tombés, les assassins sont le dernier rempart contre les paladins.

Pourtant, c'est bien aux côtés d'un paladin que nous allons faire notre aventure, puisque la reine des paladins, visiblement nous connait bien, et cherche à nous entraîner pour un but dont on n'a aucun indice.

Côté scénario, le jeu du haut de ses 30 (supposées) minutes est vraiment très pauvre. On apprend rapidement que la mère de Reid est décédée, et qu'il ne veut pas parler de son père, mais rien de spécial. Pour ce qui est des autres personnages, on croise une famille dans l'introduction du jeu, qui nous explique qu'elle a dû fuir le fameux dragon, et que leur village, ainsi qu'une de leurs filles, ont tous été décimés.

Les personnages que l'on joue n'ont pas réellement de charisme et ne sont pas non plus très développés, seulement quelques phrases bateaux par-ci par là.

Le scénario n'est pas mauvais, sans non plus être original, il est digne d'un RPG classique, mais n'est pas non plus incroyable. Il se passe beaucoup de choses pas réellement très logiques.

Meilleure mise en scène (Note : 2,5/5)

Le jeu nous raconte tout d'abord son histoire de par une cinématique. On y voit la famille citée précédemment, se racontant son histoire au bord d'un feu, quand soudain leur chien s'affole. En effet, un homme, nous, est échoué sur le bord de la plage.

L'histoire s'enchaine ensuite grâce à un personnage, le prêtre, qui nous fait un rapide topo des lieux et de ce qu'il s'y passe.

Une fois que l'on a été enlevé se passe une autre cinématique, mystérieuse, avec la reine qui indique à ses sujets qu'elle nous veut entraîné pour aller faire je ne sais quoi dans une forêt.

Je ne peux pas dire que la mise en scène soit mauvaise, loin de là, mais en aussi peu de temps, il est vrai qu'il est compliqué de juger celle-ci correctement. Je note donc dans la moyenne.

Meilleur gameplay (Note : 1,75/5)

Bon, bon, bon...

Ce n'est pas la première fois que je dis ça, ce ne sera sûrement pas la dernière cette année non plus, mais la difficulté de ce jeu est impressionnante. Tout d'abord, aucun moyen de choisir sa difficulté, donc celle que j'ai n'est pas changeable. Ensuite, commençons par les combats.

Ceci n'est que mon avis personnel, mais je ne suis pas fan du style de combat de RPG Maker MZ, avec ces personnages que l'on contrôle un à la fois, et pas tous en même temps, parce que je trouve que ça rend les combats lourds et longs, mais ici, ce qui rend ce système de combat encore plus atroce, c'est la difficulté des monstres de manière générale.

Il est quasiment impossible d'esquiver certains monstres, qui nous foncent dessus, et donc on est obligé de faire certains combats quand on ne veut pas. Ensuite, les monstres nous attaquent toujours les premiers, alors que dans n'importe quel RPG de base qui se respecte, cela ne se produit que rarement, quand les ennemis nous prennent par surprise, là, c'est tout le temps.
Ensuite, les ennemis sont BEAUCOUP trop rapides. A certains moments, ceux-ci attaquent tous deux fois de suite, et ils sont trois à chaque combat ! Quand ils nous ralentissent grâce à des sorts, c'est là que ça devient catastrophique et que l'on se fait enchaîner sans rien pouvoir faire. Une catastrophe.

Continuons avec les monstres, et leurs points de vie colossaux. Les abeilles ont au moins 350 PV, les champignons 400 PV, soit presque autant que nous à quelques PV près. Ce sont des ennemis de base, pourquoi ont-ils autant de PV ?? Pourquoi en avons-nous aussi peu ?? Certains de ces monstres, comme les champignons, peuvent même se soigner, de 200 a 250 PV environ, ce qui fait qu'on en arrive à notre prochain problème.

NOS ATTAQUES SONT FAIIIIIBLES. Non mais sérieusement ?? Nos attaques spéciales, comme l'attaque du faucon, sont MOINS FORTES que nos attaques de base ??? Alors à quoi bon les tenter ? Rendre confus l'ennemi ? ça ne marche qu'une fois sur deux et le reste du temps ils préféreront se soigner pour ne pas attaquer leurs alliés...
On tape environ du 35 à 50 PV par attaques. Avec deux abeilles et un champignon, ça revient à presque 22 tours si on ne fait que des hauts rolls ? Et en plus ils peuvent se soigner et nous font deux fois les dégâts que nous, on leur inflige ?

Il va vraiment falloir songer à rendre les ennemis moins forts, parce que la cerise du gâteau sur le pompon, c'est bien le boss. On active le combat, *PAF*, 120 à 150 PV dans la tronche, sans qu'on ait rien demandé. Ensuite, un boss tortue dont la version classique est déjà un sac à PV, rajoutez-y une petite tortue, et le hérisson qui est le monstre qui tape le plus fort de ceux que l'on rencontre... Et vous êtes en enfer.

On rajoutera à ça des sorts de soin faiblards, seulement 200/250 PV quand on en a le double voire triple, qui coûtent un tiers de votre mana, quand parfois vous prenez tellement cher que vous devez vous soigner deux fois de suite...
L'apprentissage des capacités par contre, est un élément très sympathique, mais le souci c'est bien qu'on nous explique très mal comment s'en servir, je n'avais d'ailleurs pas compris au début.

En plus de ça, les sorts de notre allié, qu'on sait pertinemment qu'ils a puisqu'il les utilise contre nous durant l'entraînement... Je vous le donne en mille, il ne les a plus !! Donc, on doit tout lui réapprendre alors qu'il est supposé déjà les connaître.

Tout ça rend les combats extrêmement longs et vraiment pas agréables, et on s'en lasse après le deuxième game over alors qu'on a affronté des monstres dans même pas trois combats quoi... C'est comme nous mettre deux slimes électriques dès le premier combat du jeu, alors que tu sais très bien que notre personnage de base y est faible. C'est juste rendre le jeu difficile pour t'amuser toi, mais nous, ça ne nous amuse pas en fait.

Outre cela... Vraiment rien d'autre à redire, les chemins sont faciles à comprendre, le jeu n'est pas trop linéaire et on a à quelques reprises besoin de chercher notre chemin, comme dans la forêt, ce qui semble logique.

On a une énigme que j'ai beaucoup aimé, même si elle est très courte, dans le temple avant le boss.

Les magasins sont esthétiques, épurés, simples à comprendre tout comme la majorité de tes menus, qui me semblent être ceux du logiciel de base.

Meilleurs graphismes (Note : 4,5/5)

Alors ici, c'est le gros point fort du jeu, les graphismes.

Déjà, je ne crois pas que les bâtiments soient dans le pack de base du jeu, mais ils sont tellement magnifiques, les maisons sont bien faites, les décors qui les entourent sont très jolis, très fleuris, mais tout ça dans une ambiance de jeu généralement très sombre.
Les intérieurs sont à la bonne taille très majoritairement, comme la prison, les maisons, les tentes, et ne semblent pas disproportionnés. Les décorations intérieures quant à elles sont vraiment magnifiques, elles sont variées, collent bien avec les endroits où on se trouve, ne sont pas bloquantes pour l'exploration des lieux... Bravo sur ce point.

Les portes, notamment dans l'église, sont par contre un peu difficiles à apercevoir, pour quitter les pièces il faut comprendre où elles sont, et c'est pas toujours bien indiqué!
Gros point noir cependant, les escaliers de l'église sont vraiment peu esthétiques et très disgracieux, on dirait qu'ils ne sont pas posés correctement et qu'ils donnent vers les murs.

Les jeux de lumière sont quant à eux également extrêmement satisfaisants. Les ombres et la luminosité des décors plongent vraiment dans le jeu et sont très immersifs, c'est sûrement le plus gros point fort de ton jeu.

Meilleure ambiance sonore (Note : 3,75/5)

Au niveau de la musique, elle est plutôt très jolie. Celle du début, dans l'espèce d'église, est vraiment en adéquation avec l'endroit où l'on se trouve, elle est plutôt calme mais quand même sombre, c'est parfait.
Concernant la musique quand on sort de l'église, elle m'a fait beaucoup rire, parce que très guillerette et joyeuse, en contradiction totale avec, selon moi, le thème, l'heure et surtout, le contexte dans lequel nous sommes. On cherche notre frère, on vient d'échouer, on est seuls... Mais *toum tam di doum*, je me promène dans le campement!

Pour ce qui est des autres musiques, elles ne m'ont pas tant marquées que ça, mais sont dans le thème.
La musique des combats est plutôt animée, rien non plus à dire là-dessus.

Je dirais surtout qu'il manque des bruits de fond, des bruitages, des effets sonores... Qui pourraient rendre ton jeu plus vivant et plus immersif, puisque comme j'en ai déjà parlé, les décors sont très jolis et plongent déjà bien dans le jeu. Ne manque qu'une petite touche personnelle en plus, et cette section serait très bonne.


Conclusion (Note totale : 2,25/5)

Pour finir... Non, Eliott's path n'est clairement pas abouti à l'heure actuelle et n'est donc clairement pas le meilleur jeu selon moi de cette année, les nombreux défauts du gameplay et la trop courte durée du jeu n'offrent pas le temps de se plonger plus dans l'univers du jeu ni de comprendre réellement le scénario.

Cependant, il y a de nombreux points forts, comme les graphismes, les éclairages, les décors intérieurs ou encore la musique, mais malgré ça, ces points forts sont entachés par les gros défauts du jeu, comme ses combats.

Le jeu à cependant beaucoup à nous offrir, à mon avis, et il faut que tu continues dans cette lancée.


Remarques diverses

Quelques petites fautes par-ci par-là.

Les menus en anglais aussi, ça fait tâche, ça se voit que c'est un plugin ou autre et que ça ne vient pas de toi, c'est dommage.

Quelle note donneriez-vous à ce test ?

Ce test est-il bien rédigé, compréhensible, complet, respectueux ?

Vous devez être connecté sur le site pour mettre une note !

Page : 1
Pseudo Commentaire
Page : 1
Wooden Leg Games - Publié le 06/07/2022 à 18:55:16


Concurrent
2 messages
Merci pour le retour !

On en avait déjà parlé par MP, et effectivement les combats sont très laborieux dans cette première version, trop compliqués, trop nombreux, trop similaires, je n'y avais pas encore vraiment prêté attention et ça se sent. J'ai depuis viré les combats aléatoires, ajouté plus de variété dans le système de combat, un choix de difficulté, et globalement baissé la durée générale des combats.

Concernant le scénario et la mise en scène, c'était effectivement trop court pour en tenir compte, mais tes retours sont encourageants !

Et je suis content que les graphismes t'aient plu, j'ai essayé de les affiner encore un peu, ainsi que travailler la bande sonore, pour renforcer encore l'immersion (et moi je l'aime bien la musique de la plage aha).

Au final je suis d'accord avec ton test, c'était une première démo qui avait bien besoin d'un retour, et à mes yeux il est plus motivant qu'autre chose. Je continue à bosser
ScriptuRe - Publié le 13/07/2022 à 00:30:36


Admin
65 messages
Merci pour ton commentaire !
De retour pour vous jouer de mauvais tours.

Vous souhaitez donner votre avis sur ce test ? Connectez-vous à votre compte, ou créez-vous un compte !