Test :
Flavio Lan : Lacertilia
Par garsim

Temps joué : 50 min


Introduction




Awards généraux

Gameplay (Note : 3,5/5)

Le jeu se présente comme une enquête interactive, dans laquelle il faut interroger des personnages, interagir avec des décors et des objets... en ce sens, le jeu reprend plus ou moins les codes du "Pont'n'click".

Mais RPG Maker n'est pas conçu à la base pour concevoir ce type de jeux... donc comment l'auteur s'en est-il sorti sur ce point ? Assez simplement : in-game, il est possible de garder un objet en mémoire, qui permettra une interaction systématique avec celui-ci dès qu'on s'adresse à quelqu'un ou à un décor ; et un menu est également programmé afin que l'on puisse choisir l'objet en question. Sur le papier, ça passe donc : mais en pratique, le système n'est tout de même pas particulièrement ergonomique.
Ainsi, il est assez rébarbatif de devoir passer systématiquement par le menu pour pouvoir changer d'objet ou même parler/observer (action qui est considérée comme un objet). Sur ce point, deux améliorations sont possibles : laisser la possibilité de parler/observer quoi qu'il arrive, en gérant les interactions avec les objets/constatations avec une autre touche ; et/ou pouvoir changer rapidement d'objet/action/constatation sur la map, avec une ou deux touches du clavier pour ça. Une autre amélioration éventuelle serait d'enlever du menu les objets/actions qui ne nous servent plus (par exemple, à quoi sert la constatation "il manque un policier" une fois qu'on l'a signalée au principal intéressé ?) pour s'y retrouver un peu plus facilement. Enfin, au niveau du menu, il serait pertinent d'assigner une touche (Echap, par exemple) pour le quitter plus vite.

Le jeu est également ponctué de quelques mini-jeux survenant après avoir poussé à bout quelqu'un... ils sont, certes, peu nombreux (3 seulement) mais ils ont le mérite d'exister et de diversifier un peu le contenu du jeu. Par ailleurs, ils sont assez frais et plutôt bien faits, si on passe l'éponge sur le fait que le jeu de tir est un peu imprécis vu qu'il ne se fait pas au pixel près (pas trop gênant cependant, au contraire il facilite la tâche). Seul le quizz, sous sa forme actuelle, ne convient pas. En effet, s'il faut avoir dix bonnes réponses consécutives, que l'on doit, à chaque fois, écrire manuellement, on risque de faire une mauvaise manipulation qui nous ferait recommencer. D'autant plus que les questions posées sont loin d'être évidentes, et même si elles nécessitent de recourir à l'astuce et à la réflexion, certaines sont un peu trop tordues pour être trouvées par n'importe qui (d'ailleurs, j'avoue que j'ai dû recourir à la soluce pour passer ce jeu... au passage, merci d'en avoir rédigé une ). Donc une simplification doit être faite, par exemple en proposant un QCM et/ou en ne demandant que 5 réponses correctes, par exemple.

Histoire (Note : 3,25/5)

Soyons francs : ici, l'histoire n'est clairement qu'un prétexte pour faire passer au premier plan la loufoquerie et la trame humoristique du jeu. Car il est sûr que, dans une véritable enquête policière, il y a largement le moyen de faire une histoire bien fournie, détaillée, et riche en rebondissements, alors qu'ici il n'en est rien. L'aspect "enquête" du jeu n'y contribue pas beaucoup, à vrai dire l'histoire a plutôt tendance à se forger d'elle-même au fur et à mesure qu'on avance, plutôt que ce soit nous qui la fassions véritablement avancer.
On passera tout de même l'éponge là dessus, étant donné que pour ce type de jeu, où le but principal est tout de même de faire rire, avoir une histoire riche en détails est plutôt superflu. Ici, il suffit juste que l'histoire soit drôle, point. Et elle l'est, même si ce n'est pas l'aspect le plus drôle du jeu.

Ambiance et Immersion (Note : 3,75/5)

Ici, l'ambiance est portée sur l'aspect humoristique du jeu, donc pour qu'elle soit réussie, le jeu se doit d'être drôle. Ca passe donc. On notera aussi que l'aspect graphique contribue beaucoup à la définition du "charme" du jeu, ou plutôt à son identité dans ce cas précis. Les autres éléments, narratifs ou sonores, y contribuent aussi, mais d'une manière plus discrète.

Conceptions sonores (Note : 2,75/5)

Evidemment, pour un jeu de ce genre, il ne fallait pas s'attendre à une bande son vraiment homogène... bon, les musiques se laissent plus ou moins entendre (sauf peut-être celles des mini-jeux, qui sont un peu horripilantes), cependant elles sont plutôt hétérogènes : elles ne sont pas du même genre, et ont même des formats différents, ce qui fait une différence dans le rendu sonore. Il aurait au moins fallu homogénéiser les formats utilisés.
Les effets sonores, eux, passent.

Graphismes (Note : 3/5)

Sans trouver les graphismes beaux (le style Paint/Aventures d'un Avatar ne plaît pas vraiment à tout le monde...), on peut en tout cas constater le fait que le choix graphique est cohérent avec le style de jeu, et que les graphismes eux-mêmes sont homogènes.
Il y a tout de même un bémol lié au style graphique : en effet, le HUD (ici, l'item qui est actuellement sélectionné) apparaît de façon trop grosse à l'écran et se montre plutôt gênant.
Les personnages sont à peu près bien faits dans leur style.
Les décors... difficile de parler de mapping, ici, mais bon...


Awards spécifiques

Graphismes originaux (Note : 3,75/5)

Je mentirais si je disais que les graphismes de ce jeu sont beaux... autant être franc, le style "Paint" a, certes, ses adeptes, mais ce n'est pas le plus esthétique ni le plus difficile à maîtriser. Néanmoins, il y a tout de même eu un travail de l'auteur pour avoir fait ces graphismes, et ils restent cohérents entre eux.

Musiques originales (Note : 0/5)

(Ce jeu ne participe pas à cette catégorie compétitive)



Systèmes de jeux (Note : 3/5)

Parmi les différents systèmes de jeux, on peut noter :
  • Le menu : l'un des principaux systèmes custom développés pour le jeu. Et comme ça a été expliqué dans "Gameplay", celui-ci manque un chouïa d'ergonomie.
  • Le système de "point'n'click" : bon, normalement, ça peut se résumer à une variable dont on vérifie le contenu avant d'interagir, donc pas vraiment de quoi fouetter un chat, d'autant plus que comme expliqué dans "Gameplay" là encore, il était sans doute possible de pousser le système un peu plus loin.
  • Les mini-jeux : leur programmation n'est sans doute pas très complexe, mais (hormis un bug signalé en fin du test) ils sont jouables et plutôt fun.
En bref, les systèmes développés pour le jeu restent tout de même assez simples, mais appréciables malgré tout.

Level design (Note : 3/5)

Pas grand-chose à relever à ce sujet, étant donné qu'il n'y a pas de niveaux à parcourir, et que le mapping n'est pas un élément clé du jeu... du coup, on pourrait dire que ça passe, mais en même temps il n'y avait pas vraiment d'enjeu à ce niveau.

Personnages (Note : 4,25/5)

S'il y a un aspect sur lequel l'auteur a bien travaillé, c'est sans doute les personnages, qui ont tous une histoire à raconter : la fille intéressée par les cavernes, le directeur du musée qui a quelque chose à cacher, le jardinier du musée, la cavalière qui parodie Alexandra Ledermann, le commissaire qui se laisse prendre facilement au dépourvu, les policiers aliens qui n'ont pas l'air d'avoir inventé l'eau chaude... et, bien sûr, Flavio Lan, qui fait rire par son caractère psychopathe et plutôt atypique.

Univers (Note : 3,5/5)

Un univers plutôt atypique... et très restreint ! Alors que le thème du jeu est clairement urbain, on ne peut explorer que le commissariat, le musée et le parc alentour... le tout sans transition. On passe ainsi du commissariat au musée en un simple changement de map (excepté la première fois où une cinématique illustre le changement de lieu), ce qui ne fait pas très crédible... D'un côté, on aurait sans doute aimé pouvoir explorer un peu plus de lieux ; de l'autre, finalement, on arrive à se contenter de ce qu'on voit, en se disant que ça nous recentre sur l'essentiel, ce qui n'est donc pas une mauvaise chose.
On ressent aussi la patte humoristique dans l'univers du jeu, un peu délirant là encore.

Narration et Mise en scène (Note : 2,5/5)

On a un peu de mal à s'imprégner de l'histoire au début du jeu, la cinématique n'étant pas très parlante. Les dialogues, eux, brouillent aussi un peu les pistes, en étant plutôt portés sur l'humour que sur l'explication de l'histoire elle-même. On notera aussi quelques fautes d'orthographe...
Mais on arrive tout de même à comprendre l'histoire du jeu...

Humour (Note : 3,5/5)

Ce serait bien malheureux que le jeu n'arrive pas à remplir son objectif principal, qui est tout de même de faire rire le joueur. Bon, je suis sans doute un vrai glaçon, mais personnellement, je n'ai pas ri à gorge déployée en jouant. J'ai quand même souri à plusieurs reprises. Peut-être est-ce à cause du type d'humour employé auquel je dois être un peu insensible ?
Le principal type d'humour employé ici est l'absurde. On s'en rend bien compte lorsqu'on discute avec n'importe quel personnage et qu'on voit les dialogues qui nous sont proposés. Ca peut être drôle, mais par moments, ça s'effectue au détriment d'une cohérence (logique, pour de l'absurde, remarquez...) qui aurait permis d'avancer dans le jeu un peu plus facilement.
Sinon, il reste toujours les personnages et les descriptions d'objets, qui, eux, peuvent se permettre d'être drôles, et qui le sont.

Originalité (Note : 3,75/5)

Atypique, le jeu l'est clairement par son mélange des genres : il fallait oser le mix entre un jeu humoristique et une enquête. Effectivement, des jeux comme celui-ci, on n'en croise pas à tous les coins de rue.

Départ / Introduction (Note : 2,75/5)

Une rapide cinématique d'intro un peu façon "roman photo", un dialogue entre Flavio Lan et son partenaire, puis on entre tout de suite dans le bain. Plutôt efficace d'un côté, car on ne s'impatiente pas avant de pouvoir prendre le contrôle du joueur.
En revanche, de l'autre côté, si on ne se documente pas un peu sur le jeu avant de l'ouvrir, on ne comprend malheureusement pas grand-chose : qu'est-ce qu'il faut faire ? Comment utiliser les systèmes de jeu ? Et ce n'est pas avec les personnages du commissariat et leurs dialogues douteux que l'on va en savoir plus à ce sujet... la cinématique non plus n'est pas très bavarde d'ailleurs.
Quelques explications en plus ne seraient donc pas superflues, et ne nuiraient pas à l'accroche du jeu.


Conclusion (Note totale : 3/5)

Flavio Lan : Lacertilia est un jeu qui, certes, à cause de son genre humoristique, ne vise sans doute pas un public spécialement large ; cependant, il a tout de même du potentiel, qui serait davantage mis en valeur par un peaufinage de quelques détails et une structure d'ensemble un peu plus cohérente. Même si la composante comique du jeu repose essentiellement sur, justement, l'absurdité de certains moments, distiller un peu de cette composante comique au profit de meilleures explications ne nuirait pas à la qualité du jeu, à mon avis, qui dispose de bien d'autres atouts pour nous faire rire.


Remarques diverses

  • Attention à l'orthographe, il y a quelques fautes dans le jeu.
  • Attention aussi à bien s'assurer que le jeu est jouable sans RTP. Bon, je dis ça car je suis celui qui a dû le pré-tester deux ou trois fois pour s'assurer que le jeu était autonome, et je vous rassure, j'ai testé le plus objectivement possible en passant outre ce problème. Je ne suis pas un salaud voyons.
  • Bug : en allant dans le parc la première fois, on nous dit que quelqu'un nous observe. Soit. Mais lorsqu'on va dans le menu et qu'on retourne à la carte, on nous le redit... là, ce n'est pas nécessaire...
  • Bug (gênant celui-là) : lors des jeux de tir, lorsque le message "Poulpe power" s'affiche, si on a le malheur d'appuyer à nouveau sur la touche "Entrée", le jeu ne s'arrête plus et on n'a pas d'autre choix que de recommencer. Heureusement, ces jeux-là ne sont pas trop difficiles...
  • Contrairement à ce que dit la soluce fournie, ce n'est pas à Jupiter qu'il faut demander de bricoler l'objet spécial, mais à un autre policier.

Quelle note donneriez-vous à ce test ?

Ce test est-il bien rédigé, compréhensible, complet, respectueux ?

Vous devez être connecté sur le site pour mettre une note !