Hello ! Venez discuter sur Discord !
Test :
Ach'Tegeach
Par Odin

Temps joué : 1 h 30 min


Introduction

Screens alléchants, a-rpg dévoilé et de l’implication à revendre… la belle vitrine d’Ach’Tegeach est aussi étrange et attirante que son nom. Mais y a-t-il véritablement un jeu jouissif et immersif derrière cette palissade pleine de promesses ?


Awards généraux

Gameplay (Note : 4,5/5)

Assez original sur Rpg maker, le jeu reste néanmoins dans le standard du RPG classique. Mais les nombreux systèmes peu courants donnent une plus grande maniabilité aux actions du joueur. Si le A-Rpg reste très simpliste malgré des mécanismes originaux et réfléchis (dont le système du grimoire, où l’on peut utiliser des sorts pratiques à tout moment, ou le système d’ « action » forçant le joueur à réfléchir avant d’attaquer) il apporte quand même un agréable sentiment de liberté.

On notera aussi la mécanique réfléchie entre les différents menus. On trouve facilement et rapidement ce qu’on cherche.
La difficulté est changeante. On nous prend par la main au début de l’aventure, mais la suite est corsée. Des joueurs plus jeunes auraient beaucoup de difficultés à progresser. On doit également faire beaucoup d’aller retour entre les pièces pour trouver LA clé qui faut, ou LE sort spécifique. Les ennemis sont également très forts, il est difficile de s’en débarrasser.

La difficulté baisse au fur et à mesure que l’on assimile les différents mécanismes du jeu, mais sans tomber dans la facilité.

Bref, le tout n’est pas parfait mais très appréciable, on garde même un certains sentiments de nostalgie, en général réservée aux jeux de notre enfance

Histoire (Note : 3,5/5)

Le début est très intéressant, dramatique et porteur de développement. Mais une fois le héros téléporté dans le temps (car c’est de ça qu’il s’agit), ça redevient du grand classique RPG…

Difficile de juger sur une démo, puisqu’elle ne livre pas l’intégralité de l’intrigue. Alors pour l’instant, c’est intéressant, mais on attend beaucoup plus pour la suite.

Ambiance et Immersion (Note : 4,5/5)

L’introduction nous plonge directement dans les malheurs du héros et la sauce prend immédiatement. Les dialogues bénéficient d’un très bon français et d’une orchestration minutieuse.

Les décors sont cohérents, bien mappés, et les musiques adaptées au tout. Les menus respectent l’ambiance générale.

Néanmoins on sait peu de choses sur le monde médiéval dans lequel on évoluera, et c’est un peu dommage.

Conceptions sonores (Note : 4,25/5)

On en entend très peux (Il y en a très peux), mais les musiques sont toutes très belles et très attachées aux lieux que l’on visite. Les bruitages divers sont aussi bien conçus et contribuent agréablement à l’ambiance du jeu.

On notera malheureusement plusieurs scènes dénuées de son. Pourquoi ?


Graphismes (Note : 4,75/5)

Cohérents, beaux et ergonomiques. Je ne suis pas un fan du pixel art mais bon je dois reconnaitre que c’est du bon boulot, et ça ne pique pas les yeux. Et contrairement à des graphismes RIP, les originaux permettent de placer réellement une personnalité propre au jeu. Ce que Ach'Tegeach réussit parfaitement.

Mais il reste quand même quelques détails qui pourraient être améliorés. Les coffres et les ogres par exemple pourraient être beaucoup mieux finis, ou carrément redessinés. Mais ce ne sont que des détails.


Awards spécifiques

Graphismes originaux (Note : 4,75/5)

(Voir texte de l’award « Graphismes »)

Musiques originales (Note : 4,75/5)

(Voir texte de l’award « Conceptions sonores »)

Systèmes de jeux (Note : 4,75/5)

(Voir texte de l’award « Gameplay »)

Mais en plus :

La presque totalité des systèmes semblent avoir été crées pour le jeu. Ils sont originaux (accroissant encore la personnalité du jeu) et mettent en valeurs des phases de jeux très intéressantes, aux possibilités multiples. Ils sont fluides et je n’ai trouvé que quelques bugs.

Je ne peux pas mettre la note maximale, mais je suis persuadé que le jeu l’aura dans sa version finale.

Level design (Note : 4,5/5)

Étudié finement, la conception des différentes maps est très bien réalisée.

On remarquera certaines fois des pièces inutiles, ou des couloirs un peu trop long. L’utilisation des tonneaux et caisses est abusées. Edward est riche ou quoi ? Surtout qu’il y a pas grand choses dans ses tonneaux.

Mais hormis cet abus, le reste est agréable à parcourir. L’évolution au sein des pièces, ainsi que leurs positions entre elles conçoivent un donjon très bien agencé, et agréable à parcourir. Pour l’instant c’est du bon boulot.

Personnages (Note : 3/5)

Au nombre de deux, c’est difficile à juger. Bien qu’Edward et Nathan possèdent des caractères bien différents, ils ont plusieurs similitudes, comme leur bon français (plus de l’éducation en faite) ou leur rationalité.

Edward parait plus chevaleresque, et ne prend pas les gants pour gérer la situation. Nathan semble plus calme et réfléchit. Ses drames passés ne semblent pas vouloir le quitter.

Leur apparence reste très simple.

À ce stade de la démo, c’est difficile de mettre une note sur si peu (Au niveau des personnages), alors pour l’instant prônons la moyenne.

Univers (Note : 2,75/5)

Là-aussi pas grand choses à déployer. L’univers du début est le nôtre entre parenthèses, il n’y a donc pas à développer de ce côté-là.

Ensuite, le monde médiéval est très peu décrit, on sait juste que c’est une dictature qui vit sous terre. Il est évident que des informations supplémentaires suivront dans la version finale, mais pour l’instant c’est maigre.

Narration et Mise en scène (Note : 4,5/5)

L’introduction est tout bonnement excellente, elle raconte en résumé les lourds éléments déclencheurs au traumatisme du héros tout en restant rapide et légère.

Le bon français utilisé permet de ne s’attarder que sur le texte et ce qu’il transcrit.

En phase de jeu, c’est un peu près pareil. Seule remarque négative : Lors de certaines scènes, aucune musique ne vient améliorer les sensations et la mise en scène… dommage.

Humour (Note : 0/5)

(Ce jeu ne participe pas à cette catégorie compétitive)



Originalité (Note : 3,75/5)

L’histoire est plus ou moins originale… peu fréquente mais déjà vue.

Par contre les systèmes de jeux sont très authentiques ! C’est pour moi eux qui forment vraiment la personnalité d’Ach'Tegeach.

Dans l’ensemble, le jeu sort de l’habituel mais reste prévisible.

Départ / Introduction (Note : 4,25/5)

Le départ, dit « narration », est, comme dit plus haut, excellente, je ne vais donc pas revenir dessus.

Au niveau gameplay, on nous montre dès le début les différentes commandes du jeu ainsi que l’interaction avec le menu dans un très bon tutoriel. Par contre je trouve que la suite est un peu difficile, parce que le joueur connaît les commandes, mais pas les mécaniques du jeu à proprement dites.

Bref, un très bon départ mais peut encore être amélioré.


Conclusion (Note totale : 4,5/5)

A-Rpg au design soigné et au gameplay original et recherché, Ach'Tegeach semble bien partit pour devenir un must.

Si les petites imperfections et certains défauts peuvent être éradiqués dans la version finale, ce n’est pas un ou deux jurés qui apprécieront de jouer, mais de vrai players, à la soif interminable de défis et de plaisirs.

Que l’auteur ne s’endorme pas sur ses lauriers et qu’il continue de maker, pardi.


Remarques diverses

Quelle note donneriez-vous à ce test ?

Ce test est-il bien rédigé, compréhensible, complet, respectueux ?

Vous devez être connecté sur le site pour mettre une note !