Test :
Qui veut gagner des millions
Par elm6

Temps joué : 25 min


Introduction

Qui veut gagner des millions, qui ne connait pas ce jeu télévisé, qui a fait l'objet de maintes parodies et produits dérivés. Cette fois-ci, nous avons sous la main un produit dérive (parodique?) sous la forme d'un jeu vidéo!
Doncamilo crée la surprise avec une production atypique en ce qui concerne le logiciel RPG Maker. Voyons ce que ça donne!


Awards généraux

Gameplay (Note : 3/5)

Le jeu démarre par une explication des règles.
C'est une bonne chose, car QVGDM part d'un principe simple mais qui mérite d'être un peu précisé (jokers, paliers...etc!). Malheureusement, cette explication se limite ici au nombre de questions et à l'évolution de leur difficulté.
Par la suite, le déroulement est juste fidèle à celui du jeu télévisé. Rien à ajouter de particulier.
L'ajout de bonus est un atout pour le jeu qui serait trop léger sans ça.

Histoire (Note : 0/5)

Pas d'histoire. On marque note notre nom et on passe à la télé pour gagner du pez. Donc bon, note: 0, pas parce que c'est nul, mais juste parce que le jeu n'est pas concerné par cet award.

Ambiance et Immersion (Note : 3,25/5)

Immersion est plutôt réussie grâce aux sons et visuels du jeu.
Les légers coupures lors des transitions sont le principal frein à cette immersion. Ça et le support écrit, qui ne peut remplacer la voix d'un animateur télé.
Bon travail dans l'absolu.
Question ambiance bin... on est dans un jeu télé, donc voila suspense, rire, public, ya pas grand chose de plus comparé à des jeux qui retranscrivent des choses plus complexes et variées.

Conceptions sonores (Note : 3,5/5)

On regrette un complet vide sonore entre l'écran titre et le début du jeu (pendant l'explication, le menu principal...etc).
Par la suite, les sons, repris de l'émission originale, sont tout à fait convaincants et participent grandement à l'immersion.

Graphismes (Note : 3,25/5)

Des images reprises de la télévision forment la plus grande partie des éléments graphiques.
C'est bien sûr assez cohérent, puisqu'il s'agit de prises réelles. L'aspect statique des mimiques de Foucault accentue le côté humoristique des visuels.
Dommage que les images perdent tant en qualité à cause de la limite à 256 couleurs de 2k3.
Les graphismes de menus sont, quant à eux, plutôt de mauvais goût (volontairement?).
Les graphismes des bonus sont plutôt bien aussi (le mario, l’orchestre...).


Awards spécifiques

Graphismes originaux (Note : 1,25/5)

La partie custom des graphismes est certainement la moins convainquante. L'écran-titre est juste un assemblage d'images multiples, le menu de bonus tape à l'oeil par un choix de couleurs peu engageant...
Peut-être le jeu Bichot devait-il rattraper le tout, mais je n'ai eu droit qu'à un écran noir (oubli d'eventing?).

Musiques originales (Note : 0/5)

(Ce jeu ne participe pas à cette catégorie compétitive)



Systèmes de jeux (Note : 0/5)

Les systèmes sont corrects, sans en faire des folies non plus.
Le gameplay général du jeu repose sur un eventing simple mais géré correctement. On peut regretter malgré tout les informations liées aux bonus, et autres phrases récurrentes qui apparaissent toujours même si déjà obtenues dans la partie en cours.
Le jeu Mario est rigolo mais bien trop simpliste (pas d'ennemis, plateforming minimaliste). On ne note pas de bugs particuliers, mais bien sûr une prise en main trop rigide.
Je salue l'effort tout de même, surtout sachant que ce n'est censé être qu'un "bonus".

Level design (Note : 0/5)

(Ce jeu ne participe pas à cette catégorie compétitive)



Personnages (Note : 0/5)

(Ce jeu ne participe pas à cette catégorie compétitive)



Univers (Note : 0/5)

Idem que pour l'histoire.

Narration et Mise en scène (Note : 3,25/5)

Si la mise en scène (images, sons, vidéos) est presque irréprochable, on regrettera par dessus tout les nombreuses fautes d'orthographe qui persistent dans le jeu.
Les phrases fétiches de notre cher Jean-Pierre ne sont pas oubliées, c'était important ici.

Humour (Note : 3/5)

Le jeu est plutôt drôle pour plusieurs raisons.
Parfois les propositions de réponses aux questions. D'autres fois les mimiques du présentateur (qui sont plus drôles statiques ici qu'animées à la télé).
L'issue de la petite aventure de Mario m'a fait rire aussi, de même pour le choix du bonus avec les 7 nains.
Le jeu fait donc sourire à plusieurs moments.

Originalité (Note : 3,5/5)

Est-ce original ou pas?
Finalement, l'auteur n'a rien inventé, il s'agit juste de la retranscription d'un jeu tv. Mais c'est plutôt rare non?
Il fallait y penser, il fallait l'oser.
Et le choix des bonus me conforte dans cette idée.
Ce jeu est donc ORIGINAL! Quand même un peu!

Départ / Introduction (Note : 0/5)

(Ce jeu ne participe pas à cette catégorie compétitive)




Conclusion (Note totale : 3/5)

En conclusion, QVGDM est un jeu sans prise de tête (quoique certaines questions...?) qui nous fait passer un bon moment.
Il ne rentrera certainement pas dans la légende du making mais s'inscrit comme un mini-jeu sympathique qui doit être plaisant à jouer lorsqu'on est deux ou trois devant un ordi et qu'on boit un martini aux olives.


Remarques diverses

Le jeu Bichot n'est chez moi qu'un écran noir. J'ai émit la supposition qu'il s'agisse d'un oubli d'eventing (fonction Afficher l'écran), mais ne suis pas allé vérifier.

Quelle note donneriez-vous à ce test ?

Ce test est-il bien rédigé, compréhensible, complet, respectueux ?

Vous devez être connecté sur le site pour mettre une note !