Développez vos compétences en programmation web en participant à l'équipe de création du nouveau Alex d'or !
Test :
La Tour
Introduction : foncez sur ce jeu, il mérite le tour (sans jeu de mot)


AWARDS MAJEURS


Systèmes : (2.5/5)

Le système de la Tour peut se traduire par résolution d’énigmes avec logique. A côté, vous avez un petit indices. Cela est assez classique en soit, mais j’ai baissé la note d’un point parce que la solution n’est pas fournie avec. Et, personnellement, je suis une personne avec un fonctionnement logique complètement différent des trois quart de la populace et qui foire tous les tests de logique… Bah, ça m’exaspère…
D’ailleurs, à cause de ça, je n’ai même pas pu finir le jeu…


Histoire : (3.5/5)

Vous êtes dans cette Tour, dans cette cellule depuis tellement de temps que vous ne vous en rappelez plus… La notion de temps vous a échappé et votre quotidien n’est qu’ennui, car rien ne chamboule ce silence.
Le fait que le héros décide de s’échapper une bonne fois pour toute lui donne les moyens de le faire, laissant une place de mystère. Qui veut d’ailleurs jouer avec lui, et lui tester sa logique ? Le scénario est de la même veine que l’univers… C’est-à-dire déstabilisant, voire même angoissant pour quiconque se met dans la peau du héros.


Âme du Jeu : aucune note

Je ne comprends rien à cet award. Il ne sert à rien, ne veut strictement rien dire et surtout n’est absolument pas un critère objectif pour tester.


Conception sonore : (3.5/5)

Les musiques sont personnalisées dans cette production. Elles sont dans la globalité intéressante et exprime le côté expérimental du jeu. Cependant, certaines ne vont pas dans certaines énigmes et ont le don de vous énerver. Egalement, elles ont été mal coupées, ce qui peut parfois gêner à la bonne écoute.


Graphismes : (4.5/5)

Voici le meilleur point, pour ma part. Tout est fait pour penser à un asile, avec les murs blanc, le sol blanc, les éléments blancs… D’ailleurs, même la boîte de dialogue est blanche et l’écriture, bien que blanche, se voit. Par contre, le contour noir du chara fait vraiment tâche dans cette dose de blanc…
Blanc aurait accentuer davantage le côté fou, à mon avis…



AWARDS MINEURS


Univers : 3.5/5

L’univers de La Tour est étrange et même déstabilisante. Sorte d’asile mais aussi de prison, elle est même l’unique univers du héros. Sol et murs blanc, quelques écritures et une solitude pesante pour le personnage qu’on manipule, voilà l‘univers qu‘on a…
Avec en plus des écritures étranges qui vous mettent mal à l’aise…


Scénario : 3.5/5

Vous êtes dans cette Tour, dans cette cellule depuis tellement de temps que vous ne vous en rappelez plus… La notion de temps vous a échappé et votre quotidien n’est qu’ennui, car rien ne chamboule ce silence.
Le fait que le héros décide de s’échapper une bonne fois pour toute lui donne les moyens de le faire, laissant une place de mystère. Qui veut d’ailleurs jouer avec lui, et lui tester sa logique ? Le scénario est de la même veine que l’univers… C’est-à-dire déstabilisant, voire même angoissant pour quiconque se met dans la peau du héros.


Intro-Départ : 4/5

L’introduction est très bien mis en scène, avec le texte adéquat et la musique qu’il faut. On sait pourquoi le héros veut s’échapper de cette Tour. Mais derrière ces paroles se cachent un mystère que seul le temps a effacé… Et dont il faut retrouver…


Systèmes : 2.5/5

Le système de la Tour peut se traduire par résolution d’énigmes avec logique. A côté, vous avez un petit indices. Cela est assez classique en soit, mais j’ai baissé la note d’un point parce que la solution n’est pas fournie avec. Et, personnellement, je suis une personne avec un fonctionnement logique complètement différent des trois quart de la populace et qui foire tous les tests de logique… Bah, ça m’exaspère…
D’ailleurs, à cause de ça, je n’ai même pas pu finir le jeu…


Graphismes : 4.5/5

Voici le meilleur point, pour ma part. Tout est fait pour penser à un asile, avec les murs blanc, le sol blanc, les éléments blancs… D’ailleurs, même la boîte de dialogue est blanche et l’écriture, bien que blanche, se voit. Par contre, le contour noir du chara fait vraiment tâche dans cette dose de blanc…
Blanc aurait accentuer davantage le côté fou, à mon avis…


Musiques : 3.5/5

Les musiques sont personnalisées dans cette production. Elles sont dans la globalité intéressante et exprime le côté expérimental du jeu. Cependant, certaines ne vont pas dans certaines énigmes et ont le don de vous énerver. Egalement, elles ont été mal coupées, ce qui peut parfois gêner à la bonne écoute.


Originalité : 2/5

Le fait d’utiliser une tour comme étant une prison-asile n’est pas la grande nouveauté de ce jeu. On peut notamment cité Asylopole de Rockmik qui peut se situer sur la même. Cependant, miser sur le blanc comme couleur principale de la folie et accentuer ce côté lumineux est en soit une originalité, car beaucoup de production aurait choisi l’obscurité. Enfin, de la manière dont les éléments sont menés instaure aussi une ambiance de mystère et malsaine derrière.


Conclusion : Oui, je me suis beaucoup répétées dans la notation des Awards… Ca, à cause d’Awards trop ressemblants dont on ne peut rien écrire…
Oups, pardon. Donc, La Tour est un jeu qui doit être joué. Il ne vous laissera pas indifférent. Voilà, c’est tout ce que j’ai à dire…


Note Globale : 4/5

Quelle note donneriez-vous à ce test ?

Ce test est-il bien rédigé, compréhensible, complet, respectueux ?

Vous devez être connecté sur le site pour mettre une note !