Test :
Le Thriller de Noël VX
Par garsim
Awards majeurs

Graphismes : 3.5/5

Le style graphique est celui de RPG Maker VX, qui convient bien et est bien utilisé. Pas ou peu d'erreurs de mapping à signaler, les différents lieux étant bien représentés (un bémol pour la cave de la plage, qui paraît peut-être un peu plus vide que le reste).


Gameplay : 3.5/5

Le jeu utilise bien ce que propose RPG Maker, ce qui convient bien à son style. Il se laisse prendre en main assez facilement, les commandes utilisées n'étant pas très nombreuses et ne changeant pas de celles utilisées d'habitude.
Pour le système de combat, excellente chose que d'avoir pris un système avec jauge ATB qui laisse quand même le temps de décider ce qu'on va faire. Ca évite ainsi de rendre les combats trop brouillon, ce qui est souvent le cas avec les jauges ATB.
Les lieux visités proposent tous une certaine identité en matière d'énigmes, d'objets à trouver, de visite... ce qui garantit un bon level-design.


Bande son : 3.5/5

On pouvait craindre l'emploi de musiques de Noël à tire-larigot, mais il n'en est rien. La bande-son est un peu atypique à ce niveau en fait : elle est composée de remixes de musiques de base de VX, et de musiques d'un groupe nommé Nightwish (et quand on lit sur la page wiki que c'est un groupe de métal, on s'attend à ce que ce soit étrange...), mais la majorité des musiques sont quand même bien choisies. D'ailleurs, les musiques sont toutes instrumentales, et restent assez douces.
Bon, quand même, l'emploi de musiques de Nightwish est un peu à contre-courant dans un jeu de ce genre... c'est osé et ça passe dans certains cas, mais par rapport aux autres musiques, ça fait quand même décalé. Un exemple est donné par l'introduction, dont la musique de l'enlèvement est plus "brutale"...


Ame du jeu : 3/5

Contrairement à ce que pourrait évoquer le titre, le jeu n'évoque pas véritablement un thriller (tout au plus un "policier"), vu qu'il ne présente rien de vraiment effrayant et qu'il n'y a pas énormément de suspense non plus. Pas la peine de chercher le frisson de ce côté-là...
En revanche, c'est plutôt sur le côté "Noël" qu'on retrouve une ambiance, à la base féérique mais entachée par l'enlèvement du principal concerné.


Histoire : 2.5/5

Une histoire simple (l'enlèvement du père Noël) et beaucoup de péripéties, le tout étant bien retranscrit dans le jeu, ni plus ni moins. En revanche, elle n'a quand même pas grand-chose d'un thriller, comme évoqué précédemment...


Awards mineurs

Musiques custom : 3.25/5

Des musiques tout à fait dans l'esprit du jeu et qui se laissent entendre. On pouvait craindre qu'à la longue, elles se montrent lassantes, mais non : on prend plaisir à les écouter, et elles ont l'avantage d'être variées.
Cela dit, elles ne composent pas l'intégralité de la bande son.


Systèmes custom : 2.75/5

Le système de l'œil de vérité est bien pensé : on l'identifie tout de suite, et propose un handicap lorsqu'il est activé (le manque de visibilité tout autour de soi). Mais il est peu utilisé, étant donné qu'il n'est utilisable que vers la fin...
Au final, peu de systèmes custom (d'après la fiche du jeu), mais ils sont efficaces.


Level design : 4/5

On progresse assez simplement dans le jeu, qui utilise une alternance classique de phases "exploration/donjon".
Les donjons sont globalement assez simples à faire et se caractérisent chacun par un élément qui leur est propre (par exemple, ambiance de feu pour le premier, insistance sur les énigmes dans la tour, exploration dans les montagnes).
La difficulté est très raisonnable et progressive, bien qu'elle aurait gagné à être un peu plus élevée : seul un combat (les pirates) m'a donné du fil à retordre au milieu du jeu, mais les autres ne sont pas particulièrement difficiles, d'ailleurs ils paraissent parfois répétitifs. Au moins les boss proposent bien leurs atouts.
De bonnes énigmes par ailleurs, plutôt basiques mais efficaces.


Charadesign : 3/5

Le style chibi convient bien aux personnages, qu'on reconnaît bien et qui donne une dimension assez décalée à ce "conte" de Noël.
Dommage que la personnalité des personnages principaux soit assez discrète (hormis Mido, qui est plus bourrin).
Côté caractéristiques de combat, les personnages sont aussi bien équilibrés, quoique stéréotypés (un guérisseur, un attaquant pur, un équilibré...) malgré l'originalité du fait que le guérisseur est le renne (on s'attendait à la base à ce que ce soit Noëla).


Univers : 3.75/5

Evidemment, ambiance de Noël oblige, on se retrouve avec de la neige presque partout. Mais finalement, le jeu joue bien sur différents contrastes, et on évite la lassitude qu'on aurait pu avoir avec toute cette neige, tout en restant dans le thème. Ainsi on trouve une ville boréale, une passe forestière, un donjon de feu, et le tout dans un univers presque magique qui reste propre au jeu.
D'un univers qu'on pensait déjà tout tracé, on est surpris par le fait qu'il propose plus d'éléments qu'on ne pensait au départ, et que ceux-ci s'immergent très bien dans le jeu. Dommage qu'il évoque cependant pas mal celui d'un "simple" RPG, du coup...


Scénario : 3/5

Le schéma est plutôt classique : situation initiale (la vie suit son cours au village de Noël), élément perturbateur (enlèvement du Père Noël), péripéties (la quête de Noëla) et situation finale (sans spoiler sur ce coup-là). Une trame correctement exploitée au cours du jeu, mais qui n'est pas forcément inoubliable.
Rien de spécial à signaler non plus au niveau de la mise en scène, seule l'introduction se démarquant assez bien à ce niveau.


Humour : 3/5

Là, en revanche, je suis assez sceptique sur ce point : l'humour est souvent exploité par petites touches, ce qui le rend peu présent, mais le fait de ne pas jouer tous ses atouts sur lui est un bon point. On le retrouve souvent chez les personnages (dialogues des PNJ, alliés), mais il peut varier d'un personnage à l'autre. Ainsi, on est un peu surpris de retrouver une parodie d'agent secret dans un contexte pareil, ainsi qu'un personnage parlant SMS vers la fin du jeu. Quelques private jokes sont également présentes (l'orange atomique), mais pas de quoi fouetter un chat. Au final, l'humour apporte quand même un brin de fraîcheur, bien que ce ne soit pas l'un des points les plus marquants du jeu.


Originalité : 3/5

Au vu du titre, et avec un premier aperçu du projet, on s'attend à une intrigue presque policière. Et au final, ce jeu s'avère être plutôt un mélange des genres : un peu de suspense, d'enquête, de RPG et d'humour (pour celui-ci cependant, c'est à nuancer comme indiqué précédemment), ce qui fait qu'on peut y trouver son compte, quel que soit notre profil de joueur. C'est un peu osé, mais ça marque bien le caractère du jeu, et c'est clair qu'on aura un peu de mal à en trouver un autre qui lui ressemble sur ce point.


Départ : 3/5

Le démarrage est simple mais efficace : après un rappel sur le contexte du jeu, une cinématique expliquant son synopsis arrive, et on entre déjà dans le jeu.
La cinématique d'introduction en question est plutôt courte et simple, mais explicite : elle illustre tout simplement l'enlèvement du Père Noël. L'utilisation des bulles avec les points de suspension n'était cependant peut-être pas nécessaire, car on comprend difficilement leur intérêt.
Par ailleurs, même si le système de combat est plutôt basique et intuitif, un petit rappel à ce sujet n'aurait peut-être pas fait de mal, sachant que les combats aléatoires interviennent dès le début.


Conclusion

Le Thriller de Noël VX n'est pas vraiment le jeu auquel on pouvait s'attendre au premier abord : si on s'attendait à un jeu "magique" ou à un suspense à couper le souffle digne d'un bon thriller, on trouve finalement un simple RPG qui a pour thème Noël et une ambiance hivernale. Simple, mais divertissant, ce qui était sans aucun doute le but premier de ce jeu.


Note finale : 3.25/5

Quelle note donneriez-vous à ce test ?

Ce test est-il bien rédigé, compréhensible, complet, respectueux ?

Vous devez être connecté sur le site pour mettre une note !