Test :
Flavio Lan : Lacertilia

Temps joué : 1 h 15 min


Introduction

Si je me réfère à sa fiche d'inscription, Flavio Lan : Lacertilia joue avec la modestie, et ça semble être "le meilleur au monde"...
Bref, l’univers proposé à première vue, j'aime bien. Si y'a une histoire loufoque derrière, ça risque d'être plaisant!
J'ai hâte de me plonger dans ce jeu! ^-^


Awards généraux

Gameplay (Note : 2,5/5)

On commence direct avec le point faible du jeu.
Flavio Lan : Lacertilia est censé être un jeu policier, à "énigmes", presque "Pont'n'click".
Si le menu à "objets" est bien présent, l'aspect "je dois parler à telle ou telle personne pour avancer, lui montrer tel ou tel objet pour avancer" aussi, c'est...
* pas très pratique. Pour monter un objet, faut tout le temps passer par le menu. Au bout d'un moment, c'est très chiant...
* mal exécuté. On a *presque* jamais d'indications sur ce qu'il faut faire. Et c'est très compliqué de comprendre seul (donc sans la soluce) ce qu'il faut faire. Par exemple, j'ai parlé aux octuplés (-2 xD) AVANT de parler au directeur. Comment comprendre qu'il faut leur re-parler pour continuer l'aventure? En plus d'être mal fait (je dois leur reparler un peu un), comment savoir que c'est CA qu'il faut faire...?
De même, la géologue : il faut lui montrer 3 objets différents, et dans un ordre différent. Comment on arrive à savoir que c'est la lettre, puis la feuille, puis l'os sans soluce...? O-o Par pur hasard. Oui. Et cet hasard est malheureusement trop présent!

Sinon, y'a trois mins-jeux pour casser cette monotonie au niveau du gameplay :

* le premier est sympa', un bon petit tir en famille...
* le second est INFAISABLE sans la solution. Et il est TROP LONG.
* le troisième est très dur, mais marrant.

Bref, c'est mi-figue, mi-raisin ici aussi...

Histoire (Note : 4,5/5)

Un pitch de départ déjà surprenant : on est enquêteur, très sadique quand même (quelle belle contradiction!), et on va enquêter (sans blague!) sur un mystérieux évènement qui s'est déroulé au musée...
En fait, Flavio Lan : Lacertilia étant un jeu policier, on pouvait s'attendre à une longue histoire sans queue ni tête, pleine de rebondissements et de tragédies...
Mais non! Ici, tout n'est qu'extravagance, de contresens, d'absurdité... voire de folie! Car le scénario n'est absolument pas sérieux, et va nous emmener dans une trame plus qu'étonnante! C'est pas du tout crédible, mais c'est marrant.
Il faut apprécier l'humour loufoque du projet pour accrocher réellement à l'histoire. Certains n'aimant pas, ils quitteront vite le jeu. C'est un risque pris, mais ça n'a pas été mon cas. Du tout.

A côté de ça, y'a les dialogues "annexes" avec des personnages aussi barges les uns que les autres, et ces dits-dialogues le sont tout autant. C'est plein de références, d'humour, et on peut voir que tu as bien travaillé puis peaufiné tout le tra-lala.
Une pure réussite que cette histoire que tu as proposé! le seul truc, c'est que j'aurais bien aimé qu'elle dure plus longtemps, moi...
... et attention aussi au manque d'indications sur ce qu'il faut faire pour avancer. Ca peut nuire au plaisir de jeu, et donc d'une certaine manière, freiner le suivi de la trame principale...

Ambiance et Immersion (Note : 4,25/5)

Immersion totale en terre inconnue...
Non, ceci n'est pas une parodie d'une émission TV.
Par contre, Flavio Lan : Lacertilia est presque une "parodie" des jeux très sérieux. Car, du sérieux, il n'y en a pas dans ce projet. Et c'est ce qui permet de créer une atmosphère des plus absurdes et plaisantes. Même si on aime ce type d'humour, on est obligé d'avouer que l'ambiance a été travaillée et bien pensée jusqu’au bout.

Le couple musique/graphismes (surtout les graphismes en fait) renforcent cette idée d' "humour loufoque", d'"absurdité", de même que les dialogues touffus en références et humour.
Attention quand même à ne pas assommer le joueur, avec des minis-jeux trop longs ou trop durs (la musique du second mini-jeu est juste intenable au bout d'un moment...)!

Conceptions sonores (Note : 3,75/5)

Un peu répétitives, mais les musiques restent agréables à l'oreille. Et en adéquation selon l'action (par exemple, la musique empruntée pour le jeu de "course", est un super choix, un + pour l'immersion. Au contraire, celle de "Qui veut gagner des Millions" est soulante).
L'effort fait au niveau des bruitages sonores est appréciable, surtout qu'ils sont sympathiques, ce petits bruitages...!

Graphismes (Note : 4,25/5)

Du grand n'importe quoi, et j'aime ça. Et objectivement, ils sont pas mal réussis. Ils collent tout au moins à l'aspect loufoque et absurde que veut se donner le jeu.

Les personnages sont délirants, ont un style bien propre à eux, et possèdent plusieurs expressions dans leurs faceshets. C'est ce qu'il y a de mieux réussi dans les graphismes!

Les décors quant à eux sont tout aussi originaux, le style utilisé, très "Paint", est un bon choix pour l'univers proposé. Tous les éléments qui servent à combler le vide d'un mapping un peu défectueux ont une description, un détail que j'ai adoré!
Pareil, la façon dont se déplace le personnage est trop marrante, j'ai bien aimé!

Néanmoins, deux remarques négatives à faire :
* quand on ramasse des objets (l'os, la tapette, les feuilles, etc...), ils restent quand même sur la carte... pas très réaliste. Ils se sont dédoublés...?
* la police d'écriture va vraiment pas avec le reste...


Awards spécifiques

Graphismes originaux (Note : 4,25/5)

Se référer aux "Graphismes"!

Mais si on doit résumer : j'adore le style, ce côté très "Paint", même crayonné et colorié "à l’arrache", qui a été pondu après plusieurs heures de boulot!
C'est pas toujours forcément harmonieux, mais comme on prend les graphismes "séparément" ici, une bonne note s'impose.

Musiques originales (Note : 0/5)

(Ce jeu ne participe pas à cette catégorie compétitive)



Systèmes de jeux (Note : 3/5)

* le menu est beau, clair, mais c'est chiant de toujours devoir y retourner... et il reste un peu "illisible". Je veux dire par là qu'ils ne sont pas "rangés", et qu'on peut galérer à trouver l'objet souhaité parfois...
* les minis-jeux sont divertissants, ne se ressemblent pas dans leur "façon" d'être réussis.

Mais bon, c'est pas non plus des systèmes "de la mort qui tue". Ils restent biens quand même...

Level design (Note : 2,25/5)

Le mapping est bon (même s'il n'y en a pas "beaucoup" au final), les éléments graphiques bien agencés, tout ça c'est pas un problème.
Mais le manque cruel d'indications sur les objets à montrer à telle ou telle personne (oui, pour moi, ça a sa place ici) plombent complètement le level design. Comme dit plus haut, la soluce est juste INDISPENSABLE pour finir le jeu, même avancer dans les premières minutes, sinon on tourne beaucoup trop en rond. N'est-ce pas aussi une part de la "conception des niveaux"...?

Personnages (Note : 4,25/5)

Un point très travaillé du jeu, mais dont je n'ai pas totalement été "satisfait".
Alors oui, tous les personnages du jeu ont un background plutôt solide, de la fan de dinosaures parodiant la cavalière dont j'ai oublié le nom, à notre Flavio très psychopathe sur les bords... Leur caractère, en général, est bien montré, explicite, et réussi.
Leur character-design est d'une brillante qualité aussi, leurs expressions changeantes aussi selon la situation dans laquelle ils se trouvent (étonnement, peur, etc...).

Oui mais voilà. J'ai l'impression que tu aurais encore pu "faire mieux". Et plus "long" aussi. Car on parle à un PNJ, on effectue ce qu'on a à faire avec lui, puis on n'en parle plus. C'est des personnages à "utilisation unique". Exceptée la fan de dino, ces personnages secondaires disparaissent bien trop vite à mon gout...

Univers (Note : 3,75/5)

Il est relativement dommage de voir que l'on est restreint à seulement deux lieux : le commissariat et le musée. Si l'on avait accès à + d'endroits, ma note en aurait volontiers grandi.
Car même en ne montrant que deux lieux, l'univers proposé m'a charmé : dans le sens où j'adore l'absurde, et le jeu en est bourré. Et puis, c'est du "bon" absurde. Ironiquement, c'est bien ficelé, les blagues sont au rendez-vous, et les situations comiques ne manquent pas. Pas vraiment "absurde" tout ça...
Les personnages, leur physique, et plus généralement les graphismes aussi, profitent également au monde où l'on évolue : très coloré, très loufoque une nouvelle fois...

Derrière les dialogues, on peut aussi remarquer que tu as un "début" de foreground sur l'univers: tout d'abord le physique des personnages (on peut facilement imaginer que les gens qui peuplent le monde de Flavio sont tout aussi spéciaux...), et aussi certaines références pour le futur (au meurtre d'un des octuplés, la fuite du savant fou, etc...).
Dommage, encore une fois, qu'il y ait ce manque de développement au niveau des lieux, et des infos sur l'univers!

Narration et Mise en scène (Note : 4/5)

J'ai adoré les "images fixes" qui parsèment un peu partout notre aventure. Elles sont pleines d'humour, et permettent en une seule seconde de comprendre ce qui se passe, sans passer par des dialogues un poil inutiles.
Niveau dialogues, ils sont très réussis, je le dis et le redis, très loufoques et humoristiques. Parfois ça fait rire, parfois ça ennuie. C'est aussi un risque.
Il y a aussi le fait qu'il y a "plein" de possibilités de dialogues, qui permettent à la fois de rallonger la durée de vie, mais d'aussi mieux "cerner" les personnages qu'on a en face de nous (ou nous-même, à voir).
Néanmoins, j'aurais bien aimé que ce soit poussé jusqu'au bout : c'est-à-dire que les choix de dialogues ne soient pas les mêmes au début qu'à la fin, qu'ils changent selon les évènements...

Aussi, le manque d'indications sur la marche à suivre est un problème de mise en scène. La soluce est beaucoup trop importante, indispensable pour le projet...

Humour (Note : 4,5/5)

Je ne me suis "esclaffé" de rire pendant tout le jeu, j'ai pas eu de gros fou-rire, mais c'est un humour que j'adore, et que j'utilise en fait... Que ce soit les blagues qui n'ont pas de sens, les contre-pieds, ou les personnages complètement loufoques...
... ce qui a eu pour résultat de me faire sourire, même rire parfois. Et ça, CA, c'est très rare dans un jeu, encore + pour RPG Maker.
Mention spéciale aux descriptions d’objets, très bien pensées en humour et références!
Jamais je n'aurais cru mettre une aussi bonne note dans cette catégorie d'ailleurs...

Originalité (Note : 4,5/5)

Un univers complètement déjanté, des références par millier, un humour pas si banal, et un gameplay diversifié : tant de points qui font de ce jeu une pure pépite en originalité!
J'irais pas jusqu'à dire que le projet est complètement "novateur", mais c'est un "courant d'air frais" (ouah la vieille expression!), qui fait du bien. Et ça mérite bien un petit award...

Départ / Introduction (Note : 3,75/5)

Une cinématique à "images fixes" qui nous présente une bien étrange scène... et le parti pris graphiquement aussi.
Puis quelques dialogues entre Flavio et son collègue, puis on peu commencer à jouer.
C'est très court, mais très intense. Et ce départ a le mérite de nous montrer de suite l'humour que tu as choisi Wataru.
Néanmoins, la transition "intro" et "on peut commencer à bouger" est un peu abrupt : on ne sait pas où doit aller, ni quoi réellement faire.


Conclusion (Note totale : 3,5/5)

"Loufoque", "absurde", "manque d'indications"...
J'aurais bien répété ces mots durent mon test. Mais c'est aussi un peu ce qui qualifie au mieux Flavio Lan : Lacertilia, ce jeu à but humoristique... qui atteint son objectif de nous faire rire.
L'univers et les personnages proposés sont d'une indéniable qualité, très originaux, et c'est la grande force du jeu. Ce monde bien absurde qui le caractérise... Oui, encore une fois "absurde"...
Par contre, le gameplay souffre de réels problèmes, et le curry en devient moins bon d'un coup...

Si j'ai bien compris, ce jeu est un début d'une série RPG Makeresque. Hé bien, si les prochains volets seront de la même trempe que celui-ci, on aura le droit à un digne successeur des anciens Rutipa's Quest et Les Aventures d'un Avatar... qui saura tirer son épingle du jeu, pour notre plus grand plaisir!


Remarques diverses

* l’écran-titre est très foutoir, mais déjanté : à l’image du jeu

Quelle note donneriez-vous à ce test ?

Ce test est-il bien rédigé, compréhensible, complet, respectueux ?

Vous devez être connecté sur le site pour mettre une note !