Développez vos compétences en programmation web en participant à l'équipe de création du nouveau Alex d'or !
Test :
Dédale Panic
Introduction : un jeu que vous pouvez faire si vous n’avez rien à vous mettre sous la dent.


AWARDS MAJEURS

Systèmes : (1.5/5)

Le système de Dedale Panic est surtout de l’exploration. Il n’y a rien d’autres à ajouter… Si, simplement à faire les labyrinthes le plus rapidement possible comme un fou furieux. Pas de combat, simplement un peu de mémorisation et c’est tout…


Histoire : (1/5)

Les énormes fautes empêchent d’en apprécier le peu de bonnes idées que pouvait apporter le scénario. Seul le fait que le début commence, en version plus soft, de la nouvelle « I Have no Mouth but I Must Scream » relève la note…


Âme du Jeu : aucune note

Je ne comprends rien à cet award. Il ne sert à rien, ne veut strictement rien dire et surtout n’est absolument pas un critère objectif pour tester.


Conception sonore : (0.5/5)

Les musiques sont très facilement oubliables et ne donnent absolument pas d’intensité au jeu. Souvent aussi, elles ne sont pas adaptées.


Graphismes : (1/5)

Voilà une erreur que font beaucoup de concepteurs en amateur… Mélanger les chipsets de RPG Maker VX et de XP est la pire des choses à faire. La différence de teintes et même de dégradé jure les deux styles, ce qui rend le jeu brouillon et sans saveur visuellement parlant.


AWARDS MINEURS


Univers : 2/5

Donc, l’univers du jeu peut se résumer à ça :

« Vous êtes prisonnier/ère, capturé/e par le maître du jeu, et on vous offre une chance de vous libérer en résolvant des énigmes, ainsi que sauver votre monde. »

Mis à part qu’on ne sait pas du tout pourquoi le maître du jeu agit comme IA de la nouvelle « I have no Mouth and I must Scream », on ne demande pas à voir un univers vachement détaillé…
Puis, ce genre de jeu, même s’il serait agréable d’avoir uns scénario ou un univers vraiment développé, ce n’est pas essentiel.

Mais, ce qui a vraiment baissé la note est le nombre hallucinant de fautes! Non pas que je suis une reine de l’orthographe, mais là, c’est le summum de la non-relecture.


Level-Design : 2.5/5

Le Level-Design est bien fouillé. Cependant, les maps sont extrêmement grandes pour rien (il vaut mieux réserver cela pour les derniers niveaux. Pour les premiers, faire plusieurs petites maps). De plus, l’incohérence parfois des graphismes (mélanger notamment les RTP de VX avec ceux de XP) rend encore plus brouillon les niveaux.


Musique : 0.5/5

Les musiques sont très facilement oubliables et ne donnent absolument pas d’intensité au jeu. Souvent aussi, elles ne sont pas adaptées.


Originalité : 1.5/5

Le fait qu’on transpose légèrement « I Have no Mouth and I must Scream » est déjà une originalité en soi, vu le peu de monde qui connaisse cette nouvelle. Cependant, ce genre de jeu mériterait davantage donner davantage de diversité dans son gameplay que seulement des dédales et essayer de s’échapper de ces labyrinthes le plus rapidement possible.
Bref, le même schéma usé et abusé… est une plaie.


Conclusion : Les rares bonnes idées sont étouffées dans le superflu. Dans l’état où est le jeu, vous pouvez passer votre chemin.

Note globale : 1.5/5

Quelle note donneriez-vous à ce test ?

Ce test est-il bien rédigé, compréhensible, complet, respectueux ?

Vous devez être connecté sur le site pour mettre une note !