Test :
Frost House
Intro :
Un survival horror ? Youpi ! On va bien s’amuser ! J’espère que le sang sera au rendez-vous…
Mais que je saurai résoudre les énigmes. Et ça, ce n’est pas gagné.

PS : Je tiens à dire que j’ai effectué ma partie en mode « normal ».

Awards Majeurs :

* Award Gameplay:
2.25/5

C’est de la recherche pure et simple de clef permettant d’avancer dans l’histoire, tout en évitant certains obstacles (en l’occurrence des spectres) et en résolvant des énigmes. C’est simple, mais un peu ennuyant à la longue : les spectres sont faciles à esquiver, les énigmes pas très trépidantes. L’apport de lampe au milieu du jeu est sympathique au début, mais n’apporte plus grand-chose par la suite.
Peut-être est-ce plus ardu en mode difficile, j’avoue ne pas avoir essayé. Mais dans tous les cas, la recherche incessante d’objets mêlé à un peu d’exploration, ça ne me passionne pas énormément. Surtout s'il n'y a pas réellement de "défi" et d'obstacles devant nous.

* Award Histoire:
3.75/5

La mise en scène est l’un des gros points forts du jeu : la découverte au fur et à mesure du scénario par le biais de pages d’un livre permet de s’immerger encore plus dans le jeu. Et de n’en pas décrocher, juste pour connaître la suite. Quant au scénario en lui-même, il n’est pas extraordinairement original, mais marche plutôt bien (il faut avouer qu’une jeune fille enfermée toute seule dans un manoir sinistre où grouille des fantômes, ça promet déjà des choses intéressantes).
Justement juste une petite déception sur Naomi (la personnage principale) : elle n’est absolument pas étonnée de voir des spectres (ça a l’air courant chez elle…), mais surtout, pourquoi ne casse-t-elle pas une fenêtre pour sortir du manoir (ou sort-elle par le balcon), au lieu de chercher une sortie naturelle ?

* Award « Âme du jeu »:
4/5

L’ambiance de Frost House a été travaillée, et soignée, pour donner une atmosphère sinistre et assez malsaine. Et j’y ai adhéré.
Que ce soit les choix de musiques vraiment bons, le contage de l’histoire qui l’est tout aussi, et même d’une certaine manière les graphismes plutôt froids et glauques, tout est là pour nous faire aimer le climat dans lequel on évolue.

* Award Conceptions sonores:
4/5

Globalement, les musiques sont de bonne qualité et correspondent bien au caractère du jeu, c’est-à-dire angoissant et sombre. Nombreux thèmes se succèdent, et j’ai été surpris par ce nombre de musiques, toutes très différentes.

* Award Graphismes:
3.25/5

Les graphismes conservent l’aspect glauque que peut apporter les musiques et le scénario. Il y a un bon mapping (notamment des petites pièces, où les éléments de décor ne manquent pas tout de même), un écran-titre bien sympathique (et qui correspond à l’ambiance du jeu) tout comme une harmonie qui règne entre les différents éléments de décor. Pas de juxtaposition hasardeuse par exemple.
Mais voilà, cela reste du classique, mais du classique bien maîtrisé.

Awards mineurs :

* Award Level Design :
1.75/5

Comme dit plus haut, le gameplay reste toujours le même : la recherche de pages et autres clés pour nous sortir de là. Ces objets sont dissimulés un peu partout dans le manoir, plus ou moins cachés. Mais la meilleure solution pour les obtenir reste de taper avec la touche entrée sur tous les éléments du décor. J’aurai aimé plus de façons pour découvrir ces objets, que les énigmes du fantôme vert et le « tapotage de touches ».
Quant aux spectres que l’on soit éviter, ils sont plutôt faciles dans l’ensemble. Mais tous ont une particularité, et deviennent plus difficiles à esquiver au fur et à mesure.

* Award Univers :
3/5

Frost House a le mérite de nous immerger totalement dans son univers. De part les musiques, et son ambiance particulière. Mais bon, un seul manoir pour environnement, ça ne nous permet pas de voir totalement l’univers où l’on veut nous emmener.
Néanmoins, le sentiment d’enfermement contribue efficacement à nous mettre (mal ?) à l’aise dans cette bâtisse.

* Award Scénario :
3.75/5

Le scénario m’a tenu en haleine de début à la fin. Ce système de « pages » dans un livre que l’on doit retrouver partout dans le manoir pour faire avancer le scénario est à la fois ingénieux, et surtout captivant. Petit à petit, l’histoire nous est contée, et elle ne manque pas de piquant. Et de paranormal. Aller, juste une petite déception pour la fin…

* Award Originalité:
1.5/5

Je n’ai pas trouvé énormément d’originalité dans le jeu : cela un reste un survival-horror mêlé à un peu d’énigmes. Il manque un ou deux systèmes bien propres au jeu, qui peuvent le différencier des autres créations de la sorte. Et un manoir pour lieu, cela semble un peu du « déjà-vu ».

* Award Départ/Introduction:
1/5

Un survival-horror doit nous mettre directement dans une ambiance sinistre et angoissante. Or, je n’ai rien ressenti en voyant la courte introduction de Frost House. Celle-ci nous apprend juste le nom du personnage que l’on incarne, et la découverte du manoir où se déroule le jeu. Mais c’est tout.

Conclusion :

On peut passer un réel bon moment sympathique en (re)découvrant Frost House. Mené par des musiques bien choisies, une mise en scène du tonnerre et une ambiance adéquate au genre, le jeu pourra plaire aux amateurs d’histoire à faire des cauchemars la nuit.


Note globale: 3.25/5

Quelle note donneriez-vous à ce test ?

Ce test est-il bien rédigé, compréhensible, complet, respectueux ?

Vous devez être connecté sur le site pour mettre une note !