Test :
Heros Fantasy
Introduction : un jeu qui se veut être comme les jeux d’antant, mais qui rate dans sa vocation de susciter l’intérêt. 20 ans séparent, le jeu vidéo a évolué et les attentes aussi.


AWARDS MAJEURS

Systèmes : (1/5)

Le système est directement prit de Dragon Quest… Vue de face, fond noir avec des ennemis tirés aussi de Dragon Quest… Vous avez le choix entre attaquer, vous défendre et objet… Bref, du très basique.
Le menu aussi est basique et ne mérite pas d’être mentionné…
Ce sont des systèmes de base, reprit tels quel et dont on a déjà vu et revu.


Histoire : (1/5)

Vous vous levez un jour et vous décidez de partir voir le roi, afin de délivrer sa fille qui a été capturée.
Quoi, qu’est-ce que vous voulez que j’ajoute de plus ?


Âme du Jeu : aucune note

Je ne comprends rien à cet award. Il ne sert à rien, ne veut strictement rien dire et surtout n’est absolument pas un critère objectif pour tester.


Conception sonore : (1/5)

Les musiques sont mal choisies. Certaines sont carrément en MP3 avec orchestre et autres, d’autres en son midi. Bref, cherchez la cohérence…


Graphismes : (1/5)

Heroes Fantasy ou comment brider volontairement les capacités du logiciel. Autant l’auteur a reprit énormément des graphismes de Dragon Quest, surtout avec des limites de couleurs… Autant qu’il existe aussi des jeux old-school qui sont nettement plus colorés et bien plus sympas… Par exemple, on peut citer les Seiken Densetsu 2 et 3, Illusion of Time et Terranigma, Alcahest etc…


AWARDS MINEURS


Univers : 1/5

L’univers est clairement une inspiration aux jeux d‘une vingtaine d‘années. Aucune indication sur l’univers. On sait juste qu’il y a une princesse qui a été kidnappée et personne d’autre que le glandu de héros veut aller la retrouver… après d’avoir retrouvé le roi.

Quoi, j’ai résumé le scénario ? Bah, en même temps, c’est uniquement ça qu’on a dans ce jeu…


Personnages : 1/5

Les personnages sont creux et sans saveur. Le héros est un héros, une princesse casse-pied et un roi trop crédule que même un démon pourrait piquer son royaume les doigts dans le nez.


Scénario : 1/5

Vous vous levez un jour et vous décidez de partir voir le roi, afin de délivrer sa fille qui a été capturée.
Quoi, qu’est-ce que vous voulez que j’ajoute de plus ?


Intro-Départ : 2/5

Je suis sympa en disant que c’est la chose la plus aboutie dans le jeu. On a l’explication d’un prétexte pour partir à l’aventure… Et ça marche, tout simplement. Pas besoin d’un long texte parfois, surtout pour ce type de jeu.


Level Design : 1.5/5

Ce jeu est la caractérisation la plus absolue du donjon-monstre-boss-ville avec le cycle répétitif qui va avec le level design. Cependant, les villes sont bien définies en ville (bien que petites), les cavernes aussi…
Ca prouve en tout cas qu’avec quelques pixels, on peut voir les environnements…


Humour : 0.5/5

Hein ? Il y a de l’humour dans le jeu ? Bah, je n’en ai pas vu du tout…


Originalité : 0.5/5

Non, aucune originalité dans ce jeu, même si l’auteur a pu trouver l’essence des Dragon Quest en proposant du level-up à outrance.
Mais moi qui ait grandi avec ces RPG, j’attends autre chose maintenant quand je joue que de la nostalgie ou du old-school.



Conclusion : Bon, je peux retourner sur 3D Dot Games Heroes ?

Note finale : 1/5

Quelle note donneriez-vous à ce test ?

Ce test est-il bien rédigé, compréhensible, complet, respectueux ?

Vous devez être connecté sur le site pour mettre une note !